Archive

Rébellion: Baba Ladé a été transféré à N'djamena

Il aurait accepté de lancer un appel à ses éléments armés afin qu'ils se rendent et rendre les armes

 

Avec cette reddition, cíest la fin díune période trouble qui avait commencé en 1998. Après être entrés en rébellion, Baba Laddé et ses hommes avaient été repoussés en 2008 par líarmée tchadienne en Centrafrique dans la région de Kaga Bandoro, dans le centre du pays. Leurs positions ont été attaquées conjointement par les armées tchadienne et centrafricaine. Les rebelles tchadiens dispersés avaient alors commencé à se livrer au racket et au pillage des populations locales. De nombreuses opérations de médiation avaient été menées pour obtenir une reddition officielle des rebelles du FPR. Mgr Paulin Pomodimo, chargé de la médiation par la Centrafrique, a cru un moment avoir obtenu gain de cause en convainquant le chef rebelle de se rendre à Nídjamena pour des pourparlers, mais celui-ci avait rejeté la proposition exigeant la présence de représentants de líONU aux négociations.

 


© http://centrafrique-presse.over-blog.com
Le rebelle Baba Ladde en partance pour le Tchad?
Cíest finalement la Binuca (Bureau intégré à líOrganisation des Nations unies en Centrafrique) et díautres organisations telles que le Conseil national de la médiation qui ont obtenu sa reddition dimanche 2 septembre. Il serait à Bangui avec son fils, alors quíune centaine díhommes de son mouvement se trouverait encore dans le centre du pays, dans líattente de leur désarmement.

Les autorités centrafricaines et des représentants des institutions et des organisations qui ont contribué à cette reddition, se sont réunis à Bangui pour déterminer les voies et moyens à user pour garantir la sécurité du chef rebelle tchadien et éventuellement le rapatrier au Tchad, une option que la médiation tchadienne se dit prête à négocier. Le chef rebelle aurait accepté de lancer un appel à ses éléments armés afin qu'ils se rendent et rendre les armes. Baba Ladé n'a jamais été au Soudan du Sud comme l'affirmaient dans le passé certaines rumeurs. Accusé de détournement et d'exactions par son mouvement, affaibli par une dissidence au profit d'un certain Ahidjo, un de ses anciens lieutenants qui sévit dans la région de Boali, à une centaine de kilomètres de Bangui, Baba Ladé s'est dit prêt à reprendre les armes pour combattre son rival.

 



Commentaire


Retour en haut