Archive

Centrafrique: Garde à vue illimitée pour des ex-fonctionnaires de CAWA Safari

Ils ont été arrêtés lors díune mission des services secrets du gouvernement qui enquêterait sur les meurtres dans une mine près de Bakouma

 

Depuis plus de trois semaines, deux jeunes, Samson Saramapé et Guy Hervé Awiya, tous deux fonctionnaires de CAWA Safari, sont détenus sans procès ni audition, à la brigade de la gendarmerie territoriale de Bangui. Díaprès leurs proches, ils ont été arrêtés lors díune mission des services secrets du gouvernement qui enquêtait sur les meurtres des 13 jeunes dans une mine illégale à quelques kilomètres de la ville de Bakouma. De là, ils ont été conduits à Bangui.

 


© alvinet.com
On ignore toujours le sort qui leur est réservé
On ignore encore síils sont liés à ces meurtres mais les parents de ces derniers se plaignent du fait que le délai díune garde à vue qui est de 3 jours renouvelables une fois est épuisé. Ils qualifient cette arrestation díarbitraire. Pis encore, selon la mère du jeune Samson, ces derniers níont pas droit à recevoir des visites. On les enferme constamment et ils ne mangent même pas, vonfie-t-elle. Pour líoncle paternel de Guy Hervé contacté au téléphone depuis la ville de Banguassou, «(Ö) On ne comprend pas les causes de cet acharnement mais cette méthode va à líencontre des droits humains car, ceux qui ont arrêté ces jeunes croient quíen les traitant ainsi, ils seront forcés à citer CAWA Safari dans líassassinat des 13 jeunes à Bakouma.»

Il serait aussi nécessaire que les organisations des droits de líhomme puissent ouvrir les yeux sur ce que subissent ces jeunes innocents arrêtés arbitrairement. Guy Hervé qui était bien malade avant díêtre arrêté, souffre díune crise gastrique et a besoin díun régime sanitaire et alimentaire. Au regard de ses conditions de traitement, on reste inquiet sur la suite.

 



Commentaire


Retour en haut