Archive

Rap/Hip-hop: Un centrafricain dans la cour des grands en France

Connu sous le nom díOkito, il a réalisé beaucoup de featurings avec de «grands» noms dans le milieu

 

Parti de la République centrafricaine très jeune, Okito síest installé avec ses parents à Nantes en France pour ses études. Ayant en lui le goût de la musique et du rap en particulier, il nía pas tardé à se familiariser avec le milieu avant de constituer un groupe auquel plusieurs membres ont adhéré. Cíest ainsi quíil a lancé sa carrière de rappeur sous les couleurs de la République centrafricaine. En 2005, il réalise une sortie fracassante avec un de ses titres qui fait chambouler la jeunesse française.

 


Le clip officiel est disponible
Après la sortie de ce titre, Okito ne va pas baisser les bras car, plusieurs autres sorties se sont succédées entre 2009 et 2012. Cíest pendant cette période quíil a sorti «Ye ti mawa» qui raconte líhistoire des jeunes filles centrafricaines qui arrivent en France et níayant aucune issue pour mener à bien leur vie, sont obligées de se prostituer; díoù le nom de la chanson, littéralement traduit par «ça fait pitié». Il a ensuite sorti «Bientôt ça arrive» pour annoncer son prochain album et «Rap centrafricain 2012» pour présenter líautre visage de la musique la République centrafricaine en France. On annonce déjà un prochain featuring entre Okito et certains barons du rap aux Etats Unis et en France. Aujourdíhui âgé de 21 ans, Okito compte à son actif un album et plusieurs singles et clips réalisés.

 

<div align="center"><iframe width="460" height="215" src="http://www.youtube.com/embed/5kpK9UU7Goc" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Líautre côté fort de cet artiste centrafricain vivant en France est quíil possède un studio dans lequel il réalise lui-même ses productions. Il vient de signer en 2012, des contrats avec de grandes sociétés pour faire figurer leur publicité dans ses clips. Lesquels sont disponibles dans les kiosques, sur disques et pour ceux qui veulent regarder ces clips au pays. Sur Youtube ou skyrock, ils sont disponibles. Okito annonce déjà sa prochaine venue en République centrafricaine avec des projets révolutionnaires pour la musique et la culture centrafricaine dont la création à Bangui díun studio moderne.


Commentaire


Retour en haut