Archive

Bangui: Des victimes díinondations en attente díaide

Les habitants du quartier Béa-Rex, victimes une énième fois díinondation, appellent à líaide

 

Cette inondation qui níest pas la première, ne sera pas la dernière. Elle fait suite à une pluie diluvienne qui síest abattue sur la ville de Bangui, dans la nuit du 18 au 19 juillet 2012. Quand bien même la quantité díeau ne permet par díétablir un bilan global des dégâts causés par cette inondation, le constat est pour le moins désolant. Des maisons, environ une dizaine, se sont écroulées et plus díune cinquantaine sont dans líeau. Selon le Chef du quartier Béa-Rex qui est le chef du 2ème groupement, M. Albert René Yélé «la pluie a commencé à 23 heures quand tous les habitants síétaient endormis. Et líeau a débordé pour inonder tout le quartier». Etant donné que Béa-Rex se trouve dans une zone sablonneuse, les eaux de pluie provenant des hautes terres des quartiers Fatima, KokoroÖ, viennent se stagner à Béa-Rex. M. Yélé a ajouté que les causes principales de cette inondation, sont díabord le non suivi des travaux entrepris par líOng internationale COOPI sur le canal Kokoro. En effet, cíétait cette Ong qui a tracé le canal en question mais le canal est resté urbanisé à un niveau, le reste est abandonné. Donc, síil y avait un suivi de ces travaux en termes díentretien régulier, cela aurait évité aux habitants de Béa-Rex ce sinistre événement. Aussi, le chef a pointé du doigt, le mauvais comportement de ses habitants et les marchands du KM5 qui jettent des ordures de toute nature dans le canal, bloquant ainsi le passage libre de líeau de pluie. En conséquence, cíest ce que vit la population de ce quartier aujourdíhui.

 


© journaldebangui.com
Une habitation du quartier dans l'eau
Líune des victimes, Mme Mongaye Jacqueline a précisé, «tous nos biens sont dans líeau. Nous níavons pas pu sauver quelque chose. Nos lits, nos vêtements et assiettes, Ö sont dans líeau. En plus notre maison síest écroulée. Cíest depuis 2 heures du matin que nous sommes debout avec les enfants dans nos bras, nous ne savons pas quoi faire. Que les autorités et les personnes de bonne foi viennent à notre rescousse».] Pendant que les victimes attendent, aucune autorité nía fait un tour pour voir dans quelles conditions se trouvent ces personnes, désormais sans abris: ne fut-ce quíune assistance morale. Cíest seulement le maire du 3ème Arrondissement qui a juste passé un coup de fil au chef du groupement pour avoir une idée des dégâts.

La population de Béa-Rex est en détresse. Une intervention des Ongs, autorités politiques et administratives et díautres personnes de bonne foi est une urgence. Mais, il faudrait aussi quíune solution durable soit trouvée à travers la réhabilitation du canal Kokoro, comme dans le 8ème arrondissement (quartier Galabadja) et autres. Aussi, une vaste campagne de sensibilisation à líendroit des marchands du KM5 qui longent ce canal et les habitants du Béa-Rex est aussi importante pour le changement de comportement en ce qui concerne le jet des ordures dans le canal. Somme toute, il síagit díune question des vies humaines et des personnes en détresse où tout le monde doit se mobiliser pour apporter soutien et réconfort à ces victimes. Il y a aussi risque des épidémies et des maladies de tout genre qui níest pas à négliger.

 



Commentaire


Retour en haut