Archive

Centrafrique: Bangui connaît un sérieux problème de transports

Les autorisations de transports ne manquent pas, mais sur les voies publiques, il níy a pas de bus et taxis pour satisfaire la demande des usagers

 

Plus de 8000 Taxis et 5000 bus circulent officiellement sur toutes les avenues de la Capitale mais níarrivent pas à mettre fin à ce problème de transports. Le public centrafricain qui espérait que líentrée en scène des bus SONATU allait mettre fin à ce problème constate avec amertume que le problème des transports reste entier. Selon un cadre du ministère des Transports, les autorisations de transports ne manquent pas, ça se délivre chaque jour aux transporteurs mais sur les voies publiques, il níy a pas de bus et taxis pour satisfaire la demande des usagers.

 


© journaldebangui.com
Sans transport, les moto occupent l'espace à Bangui
Du côté du syndicat des conducteurs et receveurs des taxis et bus, on affirme que ce sont les contrôles permanents sur les différentes avenues qui contraint les propriétaires des taxis et bus à garer leurs véhicules de peur quíils ne soient arrêter par les agents de contrôle. Ce qui remet sur la sellette ce problème díincivisme qui caractérise la plupart des Centrafricains. A cet effet, líagent du ministère des transports ajoute que «síil síagit díacheter de vieilles carcasses, y mettre de la peinture pour en faire des moyens de transports, les soi-disant patrons ont de líargent mais quand il est question de payer les papiers et autres frais afférents à la mise en circulation des taxis et bus, ils níont pas díargent. Comment voulez-vous dans ce cas que le pays aille de líavant?», síest interrogé cet agent des Transports. En attendant que díautres initiatives soient entreprises par les uns et les autres, le problème de transports sur les voies publiques de la capitale demeure entier.

 



Commentaire


Retour en haut