Archive

Centrafrique: La situation du SIDA actualisée par le CNLS

M. Faustin Archange Touadéra, Premier ministre, présidait l’assemblée générale dudit comité à l’Hémicycle de l’Assemblée nationale à Bangui

 

Cette Assemblée générale avait pour objectif premier, la validation du nouveau cadre stratégique national de lutte contre le sida pour la période de 2012 à 2016. Ce cadre stratégique présidé et validé au cours de l’assemblée générale, est un document de 136 pages qui arrive à la fin de celui qui a été adopté pour la période de 2006 à 2010. Il s’aligne derrière le document validé dans le cadre du Document de stratégie de réduction de la pauvreté seconde génération (DSRP 2) avec les nouvelles orientations de l’ONUSIDA. Le docteur Marcel Massanga, conseiller épidémiologique à la Coordination nationale du CNLS, a présenté un exposé sur la stratégie nationale mise en place pour la lutte contre le SIDA en République centrafricaine avec pour vision, zéro nouvelle infection à VIH, zéro nouveau décès, zéro discrimination liée au VIH axée sur les principales priorités nationales telles que le renforcement de la prévention; la PTME dans la perspective de l’élimination virtuelle de la transmission du VIH de la mère à l’enfant à l’horizon 2015, la prise en charge globale, la gouvernance de la lutte contre le VIH sida et les questions transversales traitées dans les axes.

 


© journaldebangui.com
Le PM F. Archange Touadera à l'AG du CNLS
Il est à noter qu’au cours de cette assemblée, la situation des taux dans les différentes régions de la République centrafricaine a été présentée. A Bangui la prévalence est de 3,1%; 3,0 dans l’Ombella Mpoko; 0,4 dans la Lobaye; 1,7 dans la Sangha Mbaéré; 3,5 dans la Mambéré Kadéi; 7,3 dans la Nana Mambéré; 4,5 dans l’Ouham Pende; 0,1 dans l’Ouham; 0,6 dans la Kémo; 3,3 dans la Ouaka; 1,3 dans la Nana Gribizi; 9,2 dans la Haute Kotto; 0,5 dans la Basse Kotto; 6,8 dans le Haut Mbomou et 0,6 dans le Mbomou. La zone de la Vakaga n’est pas encore évaluée selon les enquêtes. La situation globale actuelle de la République centrafricaine est de 4,9%.

 


© journaldebangui.com
Le document de stratégie
Prévu pour 2011, c’est finalement le vendredi 13 juillet 2012 qu’a eu lieu la 6ème Assemblée générale annuelle du Comité national de lutte contre le sida (CNLS) à l’hémicycle de l’assemblée nationale à Bangui sous la présidence de M. Faustin Archange Touadéra en présence des autres membres du gouvernement, des diplomates, des députés, des membres du CNLS, etc. Il était question lors de cette assemblée générale, de faire l’état des activités du CNLS depuis la dernière AG en juillet 2010 présidée par le Chef de l’Etat. La prochaine Assemblée générale du CNLS se tiendra en 2013 pour la septième fois. Le SIDA n’est pas une affaire d’une seule personne mais plutôt une affaire de tous.


Commentaire


Retour en haut