Archive

Législatives au Sénégal: La majorité parlementaire pour Macky Sall

Díaprès les premières estimations du résultat du scrutin législatif de dimanche, la coalition soutenant le président Macky Sall serait largement en tête

 

Les résultats sont encore provisoires. Mais les premières tendances semblent favorables au président Macky Sall, élu le 25 mars. Sa coalition, Benno Bok Yakaar, serait assurée díune majorité écrasante à líAssemblée nationale, rapporte líagence France presse (AFP). Selon les résultats collectés par les observateurs de la société civile, elle serait en tête avec 100 députés sur les 150 qui seront élus. Ce scrutin n'a cependant pas enthousiasmé les électeurs: selon de premiers chiffres officieux obtenus par l'AFP de source proche de la Commission électorale nationale autonome (Céna), le taux de participation tourne autour de 37% après dépouillement de 20% des bulletins. Ce taux, s'il devait être confirmé, serait nettement en baisse par rapport au second tour de la présidentielle du 25 mars (55%) mais légèrement plus élevé que celui des dernières législatives de 2007 (34,7%), boycottées par l'opposition pour exiger des réformes électorales.

 


En avant les femmes!
Les femmes sollicitées
Actuellement, seulement trente-trois femmes sont députées. Elles devraient entrer en masse à líAssemblée nationale grâce à la loi sur la parité du 28 mai 2010 qui impose que les listes électorales « soient alternativement composées de personnes des deux sexes ». Si cela venait à se confirmer après la publication des résultats officiels, attendus ce mardi, ce serait historique. Fatou Kiné Camara, secrétaire général du Conseil des femmes sénégalaises, salue ce texte de loi qui permet aujourdíhui à des femmes de devenir députées. Les premiers résultats officiels provisoires sont attendus mardi. La coalition présidentielle est suivie du Parti démocratique sénégalais (PDS) d'Abdoulaye Wade, qui n'était pas candidat, et de la coalition "Bokk gis gis" ("Vision commune", en wolof), coalition de dissidents du PDS dont le président du Sénat, Pape Diop, et celui de l'Assemblée nationale, Mamadou Seck, ainsi que des anciens ministres et directeurs de sociétés publiques.

 



Commentaire


Retour en haut