Archive

Linga Théâtre: Décès de Pimenta Yapelego alias Mama Makounzi

Elle était, jusqu’à sa mort, une pionnière féminine du théâtre en République centrafricaine

 

Mama Makounzi de son vrai nom Pimenta Yapelego, est décédée tôt le matin du mercredi 27 juin 2012 des suites de courte maladie. Principale actrice de la troupe théâtrale Linga Théâtre, Pimenta Yapelego encore appelée Mama Makounzi est née de M. Bruno Yapelego et de Marie Ingba, le 12 novembre 1986 à Bangui. Elle a suivi son cursus scolaire jusqu’au CM2 à l’école primaire Saint-François à Bangui avant d’être admise au concours d’entrée en 6ème au Lycée Marie jeanne Caron jusqu’à obtention de son Brevet des collèges. Elle a ensuite été orientée au Lycée Barthelemy Boganda de Bangui dans la filière scientifique, notamment la série D.

 


© journaldebangui.com
Pimenta Yapelego alias Mama Makounzi nous a quitté
Née d’une famille d’artistes comédiens, Pimenta a suivi ses sœurs en rejoignant le Groupe des Mages, une troupe théâtrale de l’ACABEF, dans laquelle, elle fait son entrée le 28 mai 2001. Plusieurs années après, elle est sollicitée pour sa compétence, par plusieurs autres troupes à Bangui et participe à de nombreuses productions théâtrales. Le 5 octobre 2008, avec Assibozo et Biscuit, ils ont mis en place, Ligna Théâtre. Le concept marche bien et les comédiens gagnent en popularité au point qu’un espace de prestation et de diffusion leur est octroyé sur les ondes de Radio Ndeke Luka. Depuis 2009, Linga théâtre est en contrat avec la Fondation Hirondelle pour des productions sur Radio Ndeke Luka et les productions passent tous les jours du lundi au vendredi le matin à 9 heures, l’après-midi à 15 heures et le soir à 21 heures.

Grâce à ces séries de production, l’on a pu découvrir la personnalité célèbre de Pimenta. Elle y joue le rôle du chef du village Linga d’où son appellation de Mama Makounzi. Malheureusement, la mort n’ayant pas de rendez-vous avec les auditeurs, Pimenta s’en est allée, suite à une courte maladie et son corps se trouve à la morgue de l’hôpital communautaire de Bangui. D’après Assibozo autre membre de Linga Théâtre, le programme des obsèques n’est pas encore ficelé. La jeune Pimenta est décédée alors qu’elle avait un projet de créer un centre de formation des jeunes artistes comédiens à Bangui. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère.

 



Commentaire


Retour en haut