Archive

La première surprise pourrait venir de Bangui!

Il ne manque plus qu’une seule place à arracher pour que le tableau de la phase II des qualificatifs pour la Can 2013 soit au complet

 

Vingt-neuf équipes ont déjà composté leur billet pour le troisième tour des éliminatoires de cette compétition. Le trentième ticket devra être arraché soit par la géante Egypte ou une illustre inconnue: l’équipe nationale centrafricaine. Au soir du 30 juin 2012, on connaîtra donc la liste complète des sélections autorisées à disputer le dernier tour des éliminatoires de la Can 2013, en prévision du tirage au sort du 5 juillet à Johannesburg qui produira des oppositions chaudes et directes entre les équipes encore en lice. Soit les Pharaons d’Egypte passeront, soit les Fauves centrafricains vaincront pour ce dernier ticket à prendre. Contre toute attente, les Centrafricains ont dominé les Egyptiens le 15 juin au match aller sur la marque de 3-2. A Bangui, les Pharaons auront donc deux buts à remonter.

 


Une sélection des Fauves à l'entrainement
Aux stars égyptiennes septuples vainqueurs de la Can, les Centrafricains opposeront l’envie de vaincre et de participer à une première Coupe d’Afrique senior; comme lors de leur match aller au pays de Hosni Moubarak. Le nationalisme centrafricain est davantage chauffé à blanc car les Fauves sont en ce moment entraînés par un fils du pays: Hervé Loungoundji. Une élimination de l’Egypte constituerait surtout un grand coup d’arrêt pour la formation des Pharaons en pleine reconstruction après son échec sur le fil à participer au Mondial 2010 et sa non-qualification pour la Can 2012. D’autant plus que l’Egypte malade sur le plan politique a besoin de bons résultats sportifs pour souffler.

A coup sûr, le rendez-vous sud-africain constituera la dernière occasion de voir prester la génération Al Hadary qui est aux portes de la retraite internationale. D’ailleurs, Abou Treika et ses coéquipiers ont pris conscience de cette donne en abordant le pied sur l’accélérateur les éliminatoires du Mondial 2014. En deux rencontres, les joueurs de Bob Bradley ont enregistré autant de victoires! L’état d’esprit des septuples vainqueurs de la Can est donc de nature à leur permettre d’opérer un hold-up à Bangui face à des Centrafricains en quête d’une expérience internationale avérée. Même si les Fauves ont été à deux doigts de barrer la route au Maroc durant les éliminatoires de la phase finale de la Can 2012. Quel que soit l’issue de la rencontre du 30 juin, c’est le football africain qui en sortira grandi car ce match confirmera que l’époque des petites équipes en Afrique est révolue. Pour son lustre, la Can 2013 a certes besoin de l’Egypte, mais elle doit mériter sa place, en défendant son statut d’un des rares pays africains à disposer d’un championnat local professionnel. Quinze équipes seront issues de la phase III de ces éliminatoires. Elles rejoindront l’Afrique du Sud hôte de la prochaine Can qualifiée d’office.

 



Commentaire


Retour en haut