Archive

Centrafrique: Appui du CNLS et du PNUD aux médias

Ils auront pour mission díaccroitre la sensibilisation par voie de presse contre le SIDA

 

Le Comite national de lutte contre le sida en Centrafrique (CNLS) a organisé un atelier de formation des professionnels des medias sur le «líintégration du vih sida dans les programmes díactivités des medias» du 20 au 22 juin 2012 dans líune des salles de conférence du Complexe Sportif Barthélémy Boganda à Bangui. Plusieurs journalistes dont des correspondants des radios rurales venus des provinces y ont pris part. Cet atelier a été organisé avec líappui du programme des Nations unies pour le développement et en partenariat avec le Réseau des Médias Africains contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme en Centrafrique (REMASTP/CA). La cérémonie díouverture síest déroulée sous la présidence du Professeur Nestor Mamadou Nali, Coordonnateur du Comite national de lutte contre le sida en Centrafrique. Dans son discours de circonstance, il a mis en exergue la faible intégration du vih sida dans les programmes díactivités du secteur public et du secteur privé. Cette faiblesse que partagent malheureusement les medias, a t- il déploré. On notait à ses cotes la présence de M. Youssoufa Silla, Chargé du Programme vih sida au Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD) et de M. Mathurin Constant Nestor Momet, Coordonnateur du Réseau des Médias Africains contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme (REMASTP). Les trois journées díéchanges ont permis aux professionnels de Médias díacquérir des connaissances supplémentaires en matière du VIH/SIDA.

 


© journaldebangui.com
Les participants autour de la table
Durant la première journée, quatre communications ont été faites notamment sur les Termes de Référence présentée par M. Vinent Mbenda, Chargé de Communication au CNLS; Le deuxième module intitulé «Le concept Three ones et le bilan de la lutte contre le sida», est exposé par Dr Ludovic Fiomona, expert national de la promotion de Three ones au CNLS et la dernière a été faite par Mme Edwige NGUELEBE, conseiller aux organisations de la société civile et secteur privé, a porté sur les principaux axes du cadre stratégique national de 2012 à 2016. Elle a résumé les problèmes prioritaires ressortis dans líanalyse de la situation du vih sida en Centrafrique. La seconde journée a été marquée par la communication sur le cadre díaccélération des OMD et des nouveaux défis de la réponse au vih sida présentée par Dr Ludovic Fiomona.

M. Mathurin Nestor Constant Momet, Coordonnateur du REMASTP est intervenu pour présenter le thème intitulé «Rôle des médias dans líefficacité de la riposte au vih sida». Sa présentation a été suivie de bref exposé de Jean Magloire Issa et de Nina Caroline Nguiaba qui ont représenté les journalistes centrafricains à lí atelier régional sur le mouvement des populations et vulnérabilité au vih sida regroupant la République Démocratique du Congo, Burundi, Rwanda et République Centrafricaine, organisé par líInstitut Panos Paris dans le cadre du projet Médias dí Afrique Centrale de Lutte contre le Vih Sida(MAVIH) qui síest tenu en juin 2012 à Guisseni au Rwanda. Lors de la dernière journée, trois groupes ont été constitués (Presse écrite, radio et télévision). Ces différents groupes ont fait líanalyse de la situation matérielle, humaine et financière des médias. En somme, les médias non seulement manquent des ressources, mais níouvrent pas assez de tranches et de colonnes pour le vih sida. En outre les groupes ont identifié des activités et des chronogrammes pour la sensibilisation et la production des émissions sur le vih sida. Une cérémonie de clôture a mis fin à cet atelier. Avec un engagement déterminé des médias, líattente díun éventuel appui permettra de mettre en marche le train.

 



Commentaire


Retour en haut