Archive

Bangui: Une belle fête de la musique 2012!

Le lancement des activités liées à la fête a été fait par, le directeur de líAlliance française, M. Etienne Arnould

 


© journaldebangui.com
Des jeunes danseurs lors de la fête de la musique 2012 à Bangui
A líinstar des autres pays du monde, la République centrafricaine a célébré la 31ème édition de la fête de la musique le jeudi 21 juin 2012. Cette célébration síest déroulée à Bangui et dans certaines villes de provinces telles que, Berberati dans la préfecture de la Mambéré Kadéi, Bouar dans la Nana Mambéré, Sibut dans la Kémo, Bambari dans la Ouaka et bien díautres villes à travers des organisations et manifestations musicales. A Bangui, cíest líAlliance française de Bangui, avec le concours de la municipalité de Bangui, de Telecel Centrafrique, du Crédit mutuel Centrafrique et de la pâtisserie Grand Café qui a organisé les manifestations. Tout a commencé par un carnaval où des artistes ont sillonné une partie de la capitale centrafricaine en jouant des mélodies entrainantes.

 


© journaldebangui.com
Un podium pour la fête de la musique 2012 à Bangui
M. Arnould a annoncé que tous les spectacles sont gratuits pour le public. Ainsi, dans líaprès midi un concert grand public a été organisé dans líenceinte de líalliance française de Bangui où plusieurs artistes ont eu à prester. Ce sont pour la plus part des candidats à la dernière édition du concours de la chanson francophone. Cependant, les musiciens centrafricains à travers leur groupement national, ont décidé de se retirer de cette célébration dont ils ont différé la date. Ces musiciens parlent díun pur délaissement du gouvernement et des partenaires. Díoù le manque de soutien pour financer les organisations y relatives. A Sibut ville située à 187 km de Bangui, cette fête a été célébrée sous sa forme traditionnelle. La municipalité a organisé une un festival où plusieurs groupes de danse traditionnelle ont présenté des spectacles. A Berberati, cíest le Centre culturel Catholique de cette ville qui a organisé la célébration où plusieurs orchestres ont eu à jouer pour le plaisir du public. Notons que le ministère de la culture nía ni financé, ni pris part aux célébrations à travers le pays.

 



Commentaire


Retour en haut