Archive

RCA: La vente díaliments exposés à líair libre nuit à la santé

Monnaie courante dans la ville de Bangui, la vente à líair libre de certains aliments nuit à la santé des consommateurs

 

Cíest dans des plats, des poussepousses, des cartons, voire à même le sol que certains aliments destinés à la vente sont aujourdíhui exposés dans les marchés de la capitale centrafricaine. «Nous mettons à líair libre nos marchandises pour attirer les clients», a confié une vendeuse au Km5 qui a exposé ses beignets dans un plat.

 


© Roméo Doubalet
Des aliments exposés pour la vente
Source de contamination
Sous couvert de líanonymat, un consommateur en ville se confie: «líexposition des aliments est devenue une mode à Bangui. Ce phénomène est à déplorer. Certains aliments mal protégés sont facteurs de maladies». Il invite les services díhygiène et la mairie de Bangui à prendre leurs responsabilités afin de mettre fin à cette situation.

Gisèle Molomadon, Médecin en santé publique et chef de service de la nutrition et de líhygiène alimentaire, a indiqué que «líexposition des aliments représente un danger pour la population en général et pour les consommateurs en particulier car un aliment níest bénéfique pour líorganisme humain que lorsquíil répond à un certain nombre de conditions hygiéniques». Elle précise que «ces aliments mal protégés peuvent entrainer líinfection de líorganisme par des microbes». Interrogé sur les mesures à prendre, Gisèle Molomadon a martelé que «le ministère de la Santé et díautres ont mis en úuvre des stratégies pour lutter contre ce fléau, malheureusement, les résultats escomptés ne sont pas obtenus par manque de moyens financiers». En attendant, líexposition des aliments à líair libre reste un boulevard pour de nombreuses maladies.

 



Commentaire


Retour en haut