Archive

France: 2e rencontre des collectivités françaises et des associations centrafricaines à Checy

Jusqu’en 2008, la Centrafrique ne bénéficiait pas des fruits de la coopération décentralisée

 

C’est à partir de 2009 que cinq (5) collectivités françaises - Bègles, Bussy Saint Georges, Montreuil Juiné, Billère et Chécy ont initié cette action de coopération qui permet à la population locale de participer au développement et d’approfondir les relations humaines entre les peuples. L’une des recommandations de ces ateliers qui se sont tenus pour la deuxième fois à Checy (Loiret) en mai 2012, est la tenue des rencontres des collectivités Françaises et les associations Centrafricaines de France, avec en prime, la mise en place d’un réseau en France et à Bangui.

 


© journaldebangui.com
La photo de famille de la 2ème rencontre
En 2011, la ville de Chécy a donc organisé la 1re rencontre qui a permis la mise en place du réseau de la coopération décentralisée de France. Le samedi 12 mai 2012, Chécy a organisé la 2e rencontre qui avait pour principaux objets de permettre aux collectivités Françaises et les associations Centrafricaines de France de faire le bilan de leurs actions, un an après, et de mutualiser les expériences et de renforcer le réseau France. Cette rencontre a permis de réfléchir sur le cadre juridique du réseau. L’idée d’en faire une association était retenue, de manière à servir de relais dans les institutions Françaises.

Un autre point fort portait sur la mise en service du site internet, qui est réservé en ce moment aux collectivités Françaises et les associations Centrafricaines de France affiliées. Il servira d’informations sur les actions initiées ou en cours, de recueillir les appels à projets des institutions internationales. Le conseil régional du Centre, l’Ambassade de Centrafrique, la mairie de Bangui, ainsi que les collectivités Françaises: Bussy Saint Georges, Bègles, Billère, Montreuil juigné, Lyon 8e arrondissement étaient représentées. L’Archevêque Emérite de Bangui: Joachin Ndayen, la famille Boganda, les associations Centrafricaines de France ont participé à la rencontre.

 


© journaldebangui.com
La coopération décentralisée en marche
Les Centrafricains et les associations centrafricaines de France et aussi tous ceux qui ont connu ou veulent participer au développement de Centrafrique sont les acteurs et facilitateurs de cette coopération décentralisée peuvent intégrer le réseau. L’association GRAP (Groupe de Réflexion d’Action et de Proposition) a organisé une soirée interculturelle pour clôturer la rencontre, à l’espace culturel G .SAND. Celle-ci était animée par l’orchestre Musiki de Paris, l’artiste Gervais Lakosso et la Cantatrice Lydie Pace.


Commentaire


Retour en haut