Archive

Líex-ministre de la Défense de Gbagbo arrêté au Togo et extradé à Abidjan

Líévènement síest produit alors que le président Alassane Ouattara était à Lomé pour le sommet de líUemoa

 

Visé par deux mandats d'arrêts internationaux émis par la justice ivoirienne, Moïse Lida Kouassi, ancien ministre de la Défense sous Laurent Gbagbo a été arrête le mercredi 6 juin au Togo, où il síétait exilé depuis un an et demi et extradé en soirée à Abidjan. Il a été arrêté ce (mercredi) matin vers 10H00 à Lomé, a déclaré un membre de sa famille qui a dit avoir assisté à la scène. Une vingtaine de gendarmes sont arrivés au domicile de M. Lida Kouassi, sans mandat de perquisition, ils ont fouillé pendant une heure la maison et emporté un ordinateur et les téléphones portables, a-t-il poursuivi. L'opération était dirigée par un colonel de gendarmerie responsable de l'agence nationale de renseignements (ANR), les services de renseignements du Togo selon ce proche. Conduit dans les locaux de l'ANR, M. Lida Kouassi a été remis aux agents (des services de sécurité) ivoiriens qui ont commencé à l'interroger, a-t-il ajouté. Un responsable de la gendarmerie togolaise a confirmé cette arrestation et expliqué que Moïse Lida Kouassi a été interpellé suite à un mandat d'arrêt international lancé contre lui en juin 2011.

 


© nouvelles.abidjantv.net
Moïse Lida Kouassi, ex-ministre de la Défense de Laurent Gbagbo
Líinformation de cette arrestation a aussi été confirmée par le ministre de la sécurité du Togo, Ngnama Latta. Le Togo ne s'est pas opposé à son extradition, car Moïse Lida Kouassi avait rompu les règles de ses conditions d'accueil en se livrant à des activités subversives à partir du Togo, a expliqué le ministre qui faisait allusion aux déclarations politiques de Moïse Lida Kouassi dans la presse ivoirienne cette semaine. Son interpellation s'est déroulée alors que le président ivoirien Alassane Ouattara était en visite dans la capitale togolaise qui accueille le sommet de l'Uemoa. A Abidjan, les services du procureur de la République ont confirmé que c'est en exécution de deux mandats d'arrêt internationaux qu'il a été appréhendé. L'un pour crime de sang l'autre pour crime économique. Moïse Lida Kouassi est la première figure du régime déchu à être arrêté en vertu des quelque vingt mandats d'arrêt internationaux lancés par la justice ivoirienne. Ces arrêts visent des exilés qui sont pour l'essentiel au Ghana. Moïse Lida Kouassi s'était exilé à Lomé avec sa famille juste après la fin, le 11 avril 2011, de la crise née en décembre 2010 du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre. La crise a fait quelque 3.000 morts M. Lida Kouassi était ministre de la Défense en septembre 2002, lors du coup d'Etat manqué de rebelles venus du Nord ivoirien contre M. Gbagbo. Il s'était fait discret depuis plusieurs années, et n'a pas occupé les avant-postes dans le camp Gbagbo durant la crise de 2010-2011.

 



Commentaire


Retour en haut