Archive

Tchad/RCA: Le président Idriss Déby Itno à Bangui

Les deux chefs díEtats auraient à discuter entre autres sujets de Baba Ladé et A. Ntsimi

 

Le Président tchadien Idriss Deby Itno est arrivé à Bangui ce 5 mai 2012, dans le cadre díune visite díamitié. Les points sur lesquels ces deux Chefs díEtat vont síentretenir demeure encor méconnus. Le président tchadien a été accueilli à sa descente díavion à líAéroport Bangui MíPoko par son homologue centrafricain François Bozizé, le Président de líAssemblée Nationale Célestin Leroy Gaomballet, le Premier Ministre Faustin Archange Touadera, les membres du Gouvernement, le maire de la ville de Bangui et les différents Corps diplomatiques accrédités en Centrafrique. Avant que líavion présidentiel ne soit posé sur le tarmac, un impressionnant dispositif sécuritaire a été mis en place conjointement par les forces Armées Centrafricaines et Tchadiennes.

 


Le président tchadien Idriss Deby Itno est arrivé à Bangui
La venue de Idriss Déby Itno en République Centrafricaine fait suite aux quatre déplacements effectués en líespace de deux mois par líhomme du 15 mars François Bozizé chez son voisin. Toujours est-il que, des questions bilatérales liées à la paix, à la sécurité, au renforcement de liens de la coopération et de la consolidation des relations entre ces deux pays frères seront évoquées. La République Centrafricaine et la République du Tchad partagent des ambitions communes sur plusieurs aspects. Des questions énergétiques et environnementales en passant par líagriculture, la santé et la formation; ces deux Etats díAfrique Centrale entendent agir en solidarité pour le développement de leurs peuples.

Outre les questions liées à la coopération, le Président Idriss Deby Itno et son homologue centrafricain pourront aussi aborder des sujets díactualité dans la sous-région díAfrique Centrale, notamment la crise au sein de la Communauté Economique et Monétaire de líAfrique Centrale (CEMAC) à quelques jours du Sommet des Etats membres. Avec pour toile de fonds, le retour de Antoine Ntsimi président de la Commission CEMAC, après quíil ait été déclaré persona non grata en mars dernier par le pouvoir de Bangui. Au plan sécuritaire par exemple, les 2 présidents pourraient encore se souvenir de la traque en janvier dernier du général rebelle tchadien Baba Ladé dans les localités de Ouandago et Gondava (nord). Une traque menée conjointement par les forces militaires de ces 2 pays.

 



Commentaire


Retour en haut