Archive

Centrafrique: Le réseau CLAC validé par l’OIF

Au mois de juin 2012, le Secrétaire général de la Francophonie se présentera en RCA pour procéder au lancement officiel de ce réseau

 

L’organisation internationale de la francophonie (OIF), a donné quitus à la République centrafricaine de mettre en place à l’intérieur du pays le réseau des centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC). Au mois de juin prochain, le Secrétaire général de la Francophonie se présentera en République centrafricaine pour procéder au lancement officiel de ce réseau. Ce quitus a été accordé à la RCA après évaluation de la mission technique de l’OIF qui a séjourné à Bangui.

 


© mediatheque.francophonie.org
Jeunes lecteurs du Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac)
Selon le chargé de mission en matière de culture et de patrimoine M. Bruno Yapandé, cette acceptation permet à la RCA d’entrer dans la grande famille des pays abritant les Centres de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC). Toujours selon ce dernier qui est aussi responsable national du réseau CLAC, ce couronnement par l’OIF vient s’ajouter à l’autorisation par le gouvernement du paiement de la contrepartie nationale du programme. De son coté, l’OIF a décidé de financer les onze Centres de Lecture et d’Animation Culturelle installés dans les sous-préfectures de Boda, Damara, Sibut, Grimari, Bambari, Ippy, Bria, Mobaye, Bossangoa, Bouca et Kaga-Bandoro à hauteur de six cent millions de FCFA dont quatre cent millions en coût d’investissement et deux cents millions en coût d’opération annuel.

En outre, le chargé de mission a estimé que le tout premier réseau CLAC-RCA sera inauguré à Sibut en juin prochain par le président de la République et le Secrétaire général de l’OIF. Il a aussi souligné que l’intérêt du pays à intégrer le réseau CLAC est de faire la promotion de la lecture publique dans les zones rurales. Car, a-t-il dit l’expérience a démontré que là où on a installé le réseau CLAC, le taux de réussite scolaire est plus élevé. Il convient de noter que chaque Centre de Lecture dispose de salles de lecture, d’animation culturelle, audiovisuelle pour suivre des journaux télévisés, des salles d’internet et multimédias pour permettre aux élèves et étudiants de se cultiver.

 



Commentaire


Retour en haut