Archive

Bangui: La ministre du commerce reçoit les opérateurs économiques

Mme Marlyn Moulion Roosalem síest entretenu avec les commerçants pour leurs expliquer sa démarche et maintenir líapplication des décrets pris par son département

 

Mme Marlyn Moulion Roosalem, ministre du commerce et de líindustrie a présidé une réunion regroupant des opérateurs économiques et le personnel dudit ministère le lundi 16 avril 2012 dans la salle de conférence du ministère du commerce. Ont pris part à la réunion la quasi-totalité des importateurs de la République centrafricaine, notamment les sociétés Corail, CCCG, DAMECA, FOBERD, HUSACA, COLALU, OSAMI, Le Capitaine, SAVEX, CENTRAPALM et la SUCAF.

 


© journaldebangui.com
Les commerçants dans les marchés ont aussi des familles
Selon Mme Roosalem, cette réunion fait suite à la flambée des prix qui a gagné les marchés centrafricains díune manière sauvage que son département a été obligé le 11 avril dernier, de prendre líarrêté portant blocage des prix de certains produits de première nécessité. Selon elle, si on est arrivé à ce stade, cíest parce que quelque part certains importateurs du pays se sont lancés dans des pratiques insolites pour leurs intérêts égoïstes asphyxiant ainsi la population à faible revenu. Les importateurs ayant pris la parole à tour de rôle, ont noté que líarrêté pris de manière unilatéral, vient de leur créer des problèmes supplémentaires.

Certains díentre eux ont même évoqué les séries de difficultés auxquelles ils sont confrontés au niveau du port de Douala au Cameroun et sur le trajet Douala-Bangui. En guise de solution à leur préoccupation, Mme Roosalem les a rassuré que des mesures díaccompagnement seront prises et quíelle va entreprendre des discussions avec son homologue du Cameroun afin de trouver des solutions à certains de leurs problèmes. En conclusion, Mme la ministre a rappelé aux opérateurs économiques que le ministère sera prêt à sanctionner ceux qui pratiqueront la concurrence, líentente illicite, la limitation díaccès au marché, le défaut de publicité des prix, le refus de vente, le défaut de facturation, la vente discriminatoire. La population reste attentive de la suite de cette réunion.

 



Commentaire


Retour en haut