Archive

Bangui: Avis divers autour du décret portant réglementation des prix des denrées

Sur les marchés, les prix de ces denrées níont pas changé et les ménages peinent de plus en plus

 

A la suite de la hausse inquiétante des prix des denrées alimentaires à Bangui, la ministre du commerce et de líindustrie de la République centrafricaine avait pris un arrêté portant blocage des prix des produits de première nécessité pour un délai de six(6) mois dans les villes de Bangui, Bimbo et Begoua. Cependant, après la divulgation de cet arrêté, líapplication est difficile. Sur les marchés, les prix de ces denrées níont pas changé. Pour expliquer la stabilité desdits prix malgré líarrêté, les vendeurs se disent choqués du fait que le ministère ait décidé de son propre chef sans prendre en compte la réalité du terrain. Selon líun des vendeurs, «tout dépend des vendeurs grossistes car, chez eux les prix níont aucunement changé et nous sommes obligés de faire comme eux».

 


© mondoblog.org
Des produits de premières nécessité dont les prix ne bougent pas
Dans ce cas, cíest la population qui en fait les frais étant donné que la situation est de plus en plus déplorable sur les marchés tant à Bangui quíà líintérieur du pays. Selon une femme de ménage, «à la
maison les enfants ne mangent plus bien. Avec líarrêté du ministre, nous avons cru que les choses iraient pour de mieux. Malheureusement, ce níest pas ce que nous on croit et je me dis si vraiment líarrêté à un sens». Sur les marchés bien évidemment, les prix des denrées níont pas bougé díun cran. Tout se passe comme si la vérification de líapplication de ces textes pose un problème au niveau du ministère. En attendant une nouvelle action du ministère, la population devra galérer encore un peu.

 



Commentaire


Retour en haut