Archive

Tchad-RCA: 15 milliards francs CFA pour le réseau à haut débit

Le gouvernement tchadien et la Banque mondiale ont signé cet accord de financement à Ndjamena

 

Díun montant de plus de 15 milliards francs CFA, il vise à financer le programme régional de réseau de télécommunications à haut débit concernant le Tchad et la République centrafricaine. Le projet vise à assurer le libre accès aux infrastructures de connectivité régionale avec des tarifs raisonnables à líéchelle nationale, régionale et internationale, a déclaré Jean-Claude Brou, représentant résident de la Banque mondiale au Tchad.

 


© ATP
De g à d, Jean Alingué Bawoeu, Bendoumra Kordjé et Jean Claude Brou au cours de la signature de líaccord
A travers ses composantes, le projet contribuera à mettre sur place un cadre de partenariat public-privé pour développer et rendre opérationnelle la connexion entre le Tchad, la République centrafricaine et la frontière soudanaise, à líEst. Ce projet de télécommunications haut débit est le fruit de la déclaration des chefs de la CEMAC lors du sommet de NíDjaména, tenu le 25 avril 2007. Ce projet ouvre la porte de la modernisation du Tchad. Il crée les conditions díun Tchad émergent, a affirmé Kordjé Bédoumra, ministre tchadien du Plan, de líéconomie et de la coopération internationale. Le 16 mars 2012, le président tchadien Idriss Déby Itno a inauguré le réseau national à fibre optique, un projet dont le coût global síélève à 20 milliards de francs CFA, qui raccorde le pays enclavé dans líAfrique centrale au câble sous-marin SAT3, situé sur la façade Atlantique du continent africain et atterri à Douala, la ville portuaire du Cameroun. Le réseau de la fibre optique au Tchad a commencé par la mise à la disposition de líÉtat tchadien des câbles par Esso, qui exploite le pétrole dans le sud du pays. Ensuite, un câble díune distance de 700 km a été posé et connecté, pour lier la ville pétrolière de Komé et la capitale, tout en desservant cinq villes principales.

 



Commentaire


Retour en haut