Archive

Bangui: Information et líassistance humanitaire pour les journalistes

Avec le Comité international de la Croix Rouge (CICR) ils ont échangé sur ses principes de base, son mandat, son fonctionnement et sa méthode de communication

 

Les 30 journalistes des radios communautaires en formation à Bangui sur la communication et líinnovation pour líaide humanitaire ont échangé avec le Comité international de la Croix Rouge (CICR) sur ses principes de base, son mandat, son fonctionnement et sa méthode de communication. Cíest le délégué du CICR, Perry Proellochs, qui est intervenu pour expliquer aux participants le mandat de son organisation qui consiste à porter assistance aux victimes des conflits et des catastrophes naturelles, promouvoir le Droit international humanitaire (DIH), assister les détenus pour améliorer leurs conditions de détention.

 


© RJDH
Ocha et les journalistes échangent sur líinformation humanitaire
Dans ses explications, Perry Proellochs a fait remarquer que cette assistance du CICR est basée sur le principe de líhumanité. Et toutes les actions humanitaires du CICR se font dans la neutralité, líimpartialité, líindépendance et la confidentialité, afin de soulager des personnes qui se retrouvent dans une situation de conflit ou de catastrophe naturelle, parce que «tout le monde peut être victime», a-t-il souligné. Síagissant de la communication, il a fait savoir que le CICR a besoin de communiquer pour se faire connaitre, expliquer son mandat aux autorités et aux populations afin pour faciliter son travail. Le délégué du CICR a souligné que la communication permet en particulier à son organisation díavoir accès aux victimes et de travailler en toute sécurité.

Abordant la question des relations et de la collaboration entre les journalistes et les humanitaires, Perry Proellochs, a relevé quíil est important pour les journalistes de gagner la confiance des différentes structures par la qualité de leur travail, en tenant compte des principes humanitaires que sont líhumanité, la neutralité, líimpartialité, líindépendance et la confidentialité. A Il a aussi relevé que le CICR devient de plus en plus communicant depuis ces dernières années parce quíil síest rendu compte de líimportance des hommes de médias et de la communication qui servent de relai entre la population et les structures humanitaires.

 



Commentaire


Retour en haut