Archive

Centrafrique: Les forces tripartites contre la LRA à Sam Ouandja

Les «Tongo Tongo» qui créent la zizanie et se dirigent vers le Nord auraient été repoussés

 

De sources bien informées, Sam Ouandja, localité située dans la préfecture de la Vakaga dans le nord de la République centrafricaine, a essuyé deux attaques simultanées. La première a opposé les éléments des forces de líUnion des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) à ceux de la LRA le samedi 14 mars 2012. Selon les mêmes sources, le combat a duré et se serrait soldé par la victoire des éléments de líUFDR qui ont pu repousser les «Tongo Tongo». Quelques jours après, une autre source a informé díun autre combat qui a une fois de plus eu lieu à Sam-Ouandja opposant cette fois les forces tripartites des armées soudanaises, tchadiennes et centrafricaines aux rebelles de la LRA.

 

<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/PNL2oyvrJZ0" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Líon ignore encore sur quel ordre ce combat a été mené contre les forces du mal de la LRA mais, il faut noter quíaucune des trois forces ne se serait prononcée sur ledit combat. Les «Tongo Tongo» qui ont pu tant bien que mal se rendre dans la partie nord de la République centrafricaine, auraient été repoussés. Cependant, la chasse continuerait à ce jour. Cette autre source a précisé que les forces tripartites auraient bénéficié díun soutien de líarmée américaine. Ainsi, plusieurs personnes captives de la LRA ont été libérées.

On se rappelle en effet que, le pays de líoncle Sam a décidé de voler au secours des armées centrafricaines et ougandaises suite aux nombreuses exactions commises sur les populations civiles des régions occupées par ces rebelles sur le territoire centrafricain mais aussi, suite aux nombreux cas díenlèvements des femmes et des enfants que perpètrent assaillants. Líattaque du 22 mars 2012 a fait suite à un acte de bravoure des éléments de líUFDR qui ont livré une bataille acharnée, nous apprend-t-on, contre ces bandits qui ont tenté díengager les exactions dont ils sont friands, dans la partie nord de la République centrafricaine. En ce moment, toutes les dispositions seraient déjà prises pour défendre valablement dans la partie nord du pays.


Commentaire


Retour en haut