Archive

France: De l'héroïne, une arme et 32 plants de cannabis saisis

Le fournisseur serait un homme díorigine centrafricaine âgé de 30 ans

 

Líhistoire se passe de commentaire. Lors díun contrôle routier ordinaire, à Brest une ville du département du Finistère en Bretagne, il y a de cela quelques jours. La brigade anti criminalité, au cours díun contrôle de routine, arrête au hasard, dans un quartier de la ville, un véhicule avec trois personnes à bord. Cíest alors quíelle découvre sur le conducteur, 11g d'héroïne díaprès le site letelegramme.com. Les investigations seront par la suite menées par la brigade des stupéfiants. Cíest ainsi que les agents vont rapidement d'identifier le fournisseur présumé. Díaprès le site qui rapport les fait, il síagirait díun homme originaire de Centrafrique, âgé de 30 ans et résidant à Penn-ar-C'hleuz. Un dispositif de surveillance a alors été mis en place pour essayer de le capturer.

 


© letelegramme.com
Le butin récupérer chez le présumé fournisseur
Cíest le lundi 26 mars que les policiers de la bourgade vont interpelés líindividu dit-on en flagrant délit de revente à son domicile. Le site rapporte quíil venait de fournir 4gd'héroïne à une femme, âgée de32 ans, spécialement venue de Landivisiau. Il níest plus question díaveu ou de supposition. Le détail qui a permis díattirer les soupçons sur le présumé fournisseur est que ses prix défiaient toute concurrence: entre 20 et 40 Ä le gramme, contre 60 à 70Ä sur le marché actuellement. Une perquisition suivra líarrestation en flagrant délit. Cíest ainsi que les enquêteurs vont découvrir 32 plants de cannabis, répartis dans deux pièces exclusivement destinées à leur culture. Ils mettront également la main sur 404g d'héroïne pure, une arme de poing et douze cartouches de fusil de chasse, dissimulés sous un canapé.

Díaprès les informations de la police, le fournisseur serait bien connu de la justice pour trafic de stupéfiants, dans la région de Nantes et Orléans notamment, aurait reconnu un dealer à Brest depuis septembre2010 auprès d'une dizaine de clients. Il a été placé en garde à vue et déféré au parquet. Placé en détention provisoire, il devra répondre de ses actes dans le cadre d'une procédure de comparution immédiate.

 



Commentaire


Retour en haut