Archive

8 Mars: Lancement de la semaine de la femme avec exposition-vente à Bangui

Les festivités se déroulent au stade Bonga-Bonga et devant la Cathédrale de la capitale centrafricaine

 

La semaine de la femme relative à la journée internationale de la femme a été lancée en République centrafricaine autour du thème de la «parité des sexes». A cet effet, les femmes centrafricaines et précisément, celle de la ville de Bangui et des environs ont entamé cette semaine au même moment que les autres avec des expositions-ventes devant la Cathédrale et au stade Bonga-Bonga à Bangui. Qualifiée de journée de réflexion pour la femme, la journée internationale de la femme est célébrée dans le monde chaque 8 mars. Le thème a été choisi pour cette année, afin de mettre líhomme et la femme sur une même balance et faire disparaître le complexe de supériorité et díinfériorité. Pour cela, la devanture de la cathédrale est inondée de stands car les femmes exposent ou vendent leurs productions par groupement, en association ou encore individuellement. Cíest ainsi que líon peut voir différents groupements et associations religieuses ou pas. Líon notera la participation remarquée des femmes musulmanes qui possèdent4 stands. Différentes associations chrétiennes ont aussi leurs stands selon les associations.

 


© journaldebangui.com
Les femmes musulmanes lors de l'ouverture
Pour Mme Elise Lugo, productrice animatrice radio et membre des femmes chrétiennes, chargée de communication dans líéquipe de «Kpi ingo» (Ndlr: traduit en français pas poisson salé), la célébration du 8 mars est une journée de conscientisation et de réflexion de la femme. A cet effet, le monde entier met de líénergie pour honorer la femme dans líensemble, étant le moteur de la bonne marche díun foyer, de développement díun pays et promotrice de vie. Selon elle, cíest pour cette occasion que toutes les femmes se sont mobilisées pour se lancer à la promotion de la culture centrafricaine à travers des expositions de leurs produits des arts culinaires, de la couture, par la transformation du poisson, la confiture, etc. pour apporter leur part de contribution dans le développement de la République centrafricaine en promouvant les valeurs que le pays. Pour sa part, Adja Asta Moussa, trésorière générale du bureau national des femmes musulmanes de Centrafrique, cette célébration concerne toutes les femmes de la République centrafricaine et du monde.

 


© journaldebangui.com
Les stands du stade Bonga Bonga
Cíest pour cette raison que le bureau national des femmes musulmanes de Centrafrique qui níest pas exempt dans cette célébration, a financé des femmes musulmanes qui vont vendre et exposer leurs produits, histoire de soutenir les caisses du bureau. Toujours selon elle, le 8 mars est une journée pour les femmes de se rencontrer et échanger leurs différents points de vue que ce soit des chrétiennes ou des musulmanes.

En somme, pour Mme Lugo, cela ne va pas síarrêter à la célébration du 8 mars car tout ce qui est exposé durant cette semaine par ces femmes sont le fruit de ce quíelles font tous les jours, donc cela ne síarrêtera pas seulement là. Notons que les femmes qui se sont installées devant la cathédrale sont issues de toutes les couches sociales. Il suffit de remplir les conditions financières pour se procurer un stand et exposer ses produits.


Commentaire


Retour en haut