Archive

Can 2012: Un fauteuil pour quatre prétendants

Les demi-finales Ghana-Zambie (deux pays anglophones) et Côte d’ivoire-Mali (deux pays francophones) semblent un peu déséquilibrer sur papier. Deux outsiders seront face à deux favoris

 

Lors de la première demi-finale, ce soir 16 H TU, à Bata, la Zambie affronte le Ghana, l’un des favoris de cette 28ème Can. L’affiche entre le Ghana, quatre fois vainqueurs de l’épreuve, et la Zambie, finaliste en 1974 et 1994, offre tous les ingrédients pour que l’on assiste à un grand match. D’un côté, des Black Stars qui semblent filer tout droit vers leur deuxième finale consécutive, après la défaite en 2010 face à l’Egypte (0-1), et de l’autre, la révélation de ce tournoi, la Zambie. Une équipe à fort potentiel qui ne craint personne et qui avance sans bruit mais avec assurance dans cette compétition. Facile vainqueur du Soudan en quart de finale (0-3), la Zambie est en quête de son premier sacre continental. Les Chipolopolo misent d’abord sur leur homme orchestre Christopher Katongo qui sait bien organiser le jeu et conclure les occasions. Si les hommes d’Hervé Renard manquent quelques fois de concentration en défense, ils demeurent une belle machine collective. En face, les hommes de Goran Stevanovic, quarts-de-finaliste du Mondial-2010, ont confirmé, même aux forceps comme face à la Tunisie en quart (2-1), qu'ils sont une valeur sûre du football africain. Dès la descente d’avion à Bata ce lundi, André Ayew, l’un des cadres des Black Stars, a fixé les objectifs de son équipe: C’est vrai que c’était dur. Maintenant, on est à Bata. On va tout faire pour obtenir la victoire et aller en finale. Etre à Libreville le 12 février et y remporter la Can (…) On continue à travailler, on sait ce qu’on veut. On est dans le dernier carré, mais ce qui nous importe c’est d’arriver en finale. Ce qui compte, c’est nous-mêmes. Ce qu’il se passe autour du groupe ne nous intéresse pas trop.

 


© afriscoop.com
Les prétendants à la coupe sont quatre
Chaude empoignade
Lors de la deuxième demi-finale, la Côte d’Ivoire sera opposée au Mali, ce soir à 19hTU, à Libreville. Grands favoris de cette 28ème édition de la Can, les Ivoiriens ont jusqu’ici fait respecter la logique en se qualifiant pour les demi-finales, grâce notamment à un doublé de Didier Drogba face à la Guinée Equatoriale, (3-0). La Côte d'Ivoire peut donc poursuivre son rêve de décrocher enfin son deuxième trophée continental après une attente longue de 20 ans. Pour la génération dorée des Drogba, des frères Touré, Gervinho et autres, cette quête passera par un rendez-vous ce mercredi face au Mali, qui a crée la surprise en éliminant le Gabon (1-1; 5-4, a p). Face aux Eléphants, qui n’ont toujours pas encaissé de but, les Aigles sont obligés de sortir le grand jeu. Chaude empoignade donc en perceptive. Malgré leur statut de favori, les Éléphants de Côte d'Ivoire abordent avec «sérénité» et «humilité» la demi-finale face au Mali. «Il n'y a pas d'arrogance», a assuré François Zahoui, avant d’ajouter: [i On a toujours la même ligne de conduite. On respecte l'adversaire quel qu'il soit. De nombreuses équipes favorites sont rentrées à la maison et on sait que les adversaires qui jouent contre la Côte d'Ivoire sont à 200% de leurs capacités, aussi bien physiques que mentales. Donc on s'attend à un match très difficile et on l'aborde avec beaucoup d'humilité».

 



Commentaire


Retour en haut