Archive

Une taekwondoïne centrafricaine contesté par la RDC

Catherine Kang (-49kg) díorigine sud-coréenne est contestée par la Fédération congolaise qui remet en cause sa nationalité

 


© starafrica.com
Image d'illustration
La fédération congolaise argue en effet que líathlète centrafricaine a acquis sa nouvelle nationalité il y a moins de deux ans. Elle níest donc pas encore apte à concourir sous les couleurs de la Centrafrique comme le stipule le règlement de la Fédération internationale de Taekwondo. Nous sommes en qualification zone Afrique à Alexandrie, lorsque le speaker annonce la Centrafricaine, on voit venir une Coréenne. Cela ne posait pas problème pour nous parce que nous líavions vue combattre contre une Malienne et une Ivoirienne un peu plus tôt. Mais après, nous sommes allés vérifier auprès du bureau. Celui-ci nous a demandé díécrire à la Fédération internationale afin de vérifier si la fille a obtenu sa nationalité il y a deux ans comme le stipule le règlement. Au cas contraire, Bolili sera récupérée, a expliqué le sélectionneur national de la RDC, Edgard Mayamba, à Radio Okapi.

 


© tananalife.com
Image d'illustration
Vainqueur de líathlète congolaise Bolili Parker en demi-finale des éliminatoires des Jeux Olympiques-Londres 2012, du 8 au 12 janvier en Egypte, la taekwondoïne centrafricaine Catherine Kang (-49kg) díorigine sud-coréenne síest vu contestée par la Fédération congolaise de Taekwondo (Fecot). Cette dernière remet en cause sa nationalité et pose une réclamation auprès de la Confédération africaine de la discipline. Si la réclamation de la RDC aboutit, Bolili Parker sera qualifiée pour les Jeux Olympiques.

Pour ceux qualifiés
Le président de la Fédération Centrafricaine de Taekwondo (FCTKD), Jean Stanislas Alima, a lancé un vibrant appel à líendroit du gouvernement centrafricain afin quíil mette des moyens nécessaires à sa disposition pour la participation de la République Centrafricaine aux prochains Jeux olympiques de 2012. De cette expédition égyptienne, deux athlètes centrafricains ont été qualifiés pour leur participation à ces jeux. De facto, sur le plan africain, ces athlètes ont amené la République Centrafricaine à se classer troisième après líEgypte qui a eu quatre athlètes qualifiés et le Maroc qui en a deux. Ainsi, e, plus de Mlle Catherine Kang, dans la catégorie des moins de quarante neuf kilos on peut ajouter Patrick Boui dans la catégorie de moins de soixante huit kilos. Jean Stanislas Alima a ajouté quíaprès la République Centrafricaine arrivent le Nigéria qui a qualifié deux athlètes; puis le Gabon, la Tunisie, líAlgérie, la Côte díIvoire et le Sénégal ont qualifié un athlète chacun. Pour conclure, Jean Stanislas Alima a avancé le nombre de quatre vingt athlètes venus des trente pays africains qui ont participé au tournoi qualificatif díEgypte des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

 



Commentaire


Retour en haut