Archive

Centrafrique: Le poste de commandement de Baba Laddé détruit

«Il est en fuite et les militaires sont à sa recherche pour le capturer»

 

mercredi 25 janvier, les opérations conjointes menées par les armées centrafricaine et tchadienne pour mettre en déroute la rébellion tchadienne du FPR en RCA se poursuivaient dans la région de Kaga Bandoro dans le centre-nord. Les informations diffusées pas líAgence France presse faisaient état de plusieurs morts sans donner un chiffre exact et selon des informations non encore confirmées, les dégâts humains et matériels seraient importants du côté du FPR. Il y aurait eu quatre morts dans les rangs des FACA (Forces armées centrafricaines). Cependant, il y aurait des raisons de voir la rebellion du chef de guerre en déroute depuis le début des opérations. Les 12 otages capturés en représaille de líarrestation de la femme du général dissident ont été libérées. Un officier tchadien, prenant part aux combats et cité par líAFP, fait état de ce que le poste de commandement de Baba Laddé aurait été complètement détruit. Depuis le mercredi 25 janvier, il est en fuite, et les militaires sont à sa recherche pour le capturer. a confié líofficier tchadien.

 


© 7sur7.be
Des armées tchadiennes au front
Cíest à la demande du président Bozizé que des troupes militaires tchadiennes ont été envoyé en soutien aux armées centrafricaines pour bouté hors de leur territoire cette rébellion qui fait ou faisait la pluie et le beau temps en RCA. A cet effet de gros moyens ont été déployés dans la région. Selon une autre source citée par líAFP, il y aurait des morts au sein de líarmée tchadienne et une vingtaine de blessés a été admise à l'hôpital de Sarh (Tchad, prés de la frontière), de source hospitalière tchadienne. Dans un communiqué, la «cellule communication» du FPR rendu public, le mouvement rebelle accuse le «gouvernement centrafricain» d'avoir joué un rôle trouble dans son approche de négociation entre le FPR et le Tchad: il a plutôt diverti notre attention par des méthodes dilatoires en donnant plus de temps aux autorités tchadiennes pour préparer des attaques conjointes contre notre position avec la complicité remarquée des forces armées centrafricaines (FACA). Selon le texte au cours de violents combats qui ont duré 3 heures d'horloge, les vaillantes troupes du FPR, ont opposé une farouche résistance aux assaillants qui ont battu en retraite en laissant sur les lieux de nombreux morts, des blessés et des véhicules détruits.

 



Commentaire


Retour en haut