Archive

Côte díIvoire: Visite sommaire d'Hillary Clinton à Abidjan

La secrétaire díEtat américaine est arrivée à Abidjan pour sa première visite depuis la fin de la crise politique meurtrière

 

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a effectué ce mardi matin à Abidjan des entretiens avec le président ivoirien Alassane Ouattara. Pour sa première visite depuis la fin de la crise politique meurtrière dans le pays, Madame Clinton a été accueillie au palais présidentiel vers 09H30 locales. Avant cela, elle a eu une rencontre avec les ministres ivoiriens Daniel Kablan Duncan des Affaires étrangères, Kandia Kamara de líEducation et Thérèse N'Dri Yoman de la Santé. Venue lundi dans la soirée en provenance du Liberia où elle a assisté à l'investiture de la présidente récemment élue Ellen Johnson Sirleaf, Mme Clinton a quitté la Côte d'Ivoire à la mi-journée pour conclure dans l'après-midi sa mini-tournée ouest africaine au Togo et au Cap-Vert. Cette "première visite d'un secrétaire d'Etat en Côte d'Ivoire depuis 1986" souligne l'engagement des Etats-Unis "pour le renforcement des institutions démocratiques", a fait savoir un haut responsable américain.

 


© abidjan.net
Hilary Clinton est accompagnée dans sa tournée de Donald Steinberg, Administrateur adjoint de l`Agence des Etats Unis pour le développement international( USAID), Johnnie Carson, Secrétaire d`Etat adjoint aux affaires africaines, Melanne Vereer, ambassadrice itinérante chargée de la constitution des femmes dans le monde, Cheryl Mills, Experte-Conseille et chef de cabinet de la Secrétaire d`Etat et Jak Sullivan, Directeur de la planification politique du département d`Etat américain et chef du cabinet adjoint. Selon des experts, proche de la diplomatie américaine, la coopération économique et sécuritaire aura été au centre des discussions sur des dossiers par ailleurs anticipés par le biais de l'ambassade des USA à Abidjan avec les autorités ivoiriennes. Sont déjà évoqués entre autre des projets portant sur les biotechnologies, la surveillance territoriale et la recherche agricole. Selon les premières informations le haut responsable américain et le président ivoirien, se sont montrés intéressés par un renforcement de leur coopération en matière de sécurité (face aux groupes jihadistes dans le Sahel, à la piraterie maritime et au trafic de drogue, notamment) et dans le domaine économique. Les Etats-Unis ont été, avec la France et líONU, les principaux alliés d'Alassane Ouattara durant son bras-de-fer avec l'ex-président Laurent Gbagbo, après sa défaite proclamé à la présidentielle de novembre 2010.

 



Commentaire


Retour en haut