Archive

La CPI sera capable de juger Bemba

Il est reconnu coupable de crimes en Centrafrique

 

D'après l'Agence France Presse, la chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a rejeté mardi 19 octobre 2010 l'appel de Jean-Pierre Bemba. L'ancien vice-président congolais sera donc bien jugé pour des meurtres, viols et pillages, atrocités qui auraient été commises en 2002 et 2003 en République centrafricaine par la milice qu'il commandait. La défense de Jean-Pierre Bemba avait avancé que la CPI ne pouvait pas juger son client car il avait bénéficié d'un non-lieu en Centrafrique. La juge Anita Usacka a rejeté cet argument en rappelant que ce non-lieu avait été infirmé en 2004 par la justice centrafricaine et que le dossier avait alors été transmis à la CPI.

 


© icc-cpi.int
La juge Anita Usacka, Jean-Pierre Bemba et son avocat
Cette décision lève le dernier obstacle avant l'ouverture du procès de Bemba, qui devrait donc intervenir d'ici le mois de décembre, même si la date n'en a pas encore été fixée. L'ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) fait l'objet de cinq chefs d'inculpation pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour les violences qui auraient été commises en 2002 et 2003 alors qu'il dirigeait le Mouvement de libération du Congo (MLC). Ce mouvement combattait à l'époque aux côtés des forces gouvernementales du régime centrafricain présidé par Ange-Félix Patassé contre la rébellion menée par l'ex-chef des armées François Bozizé. Ce dernier a fini par remporter la guerre et remplacer Patassé en 2003.

Arrêté en Belgique et transféré à la CPI à La Haye en juillet 2008, Jean-Pierre Bemba est la plus haute personnalité politique en détention à la CPI. Il était un des chefs de guerre de l'est de la RDC, contrôlant un vaste secteur du nord-est du pendant le conflit dans l'ex-Zaïre entre 1998 et 2002, avec le soutien de l'Ouganda voisin. Après l'accord de paix qui mit fin au conflit, il est devenu l'un des quatre vice-présidents de la RDC réunifiée.

 



Commentaire


Retour en haut