Archive

Centrafrique: Des dons français au ministère de la justice

La justice est tout aussi importante en ce qui concerne la sécurisation des investissements et la sauvegarde des biens publics

 

Le don est composé de 9 ordinateurs de bureau, 12 ordinateurs portables, 4 climatiseurs split system, 10 onduleurs 650, 21 imprimantes, 1 scanner, 2 photocopieurs multifonctions, 300 rames de papier, 15 cartouches à encre noire et 15 autres à encore couleur pour un montant global de 11,300.000 Fcfa. Dons à repartir entre le ministère de la justice et la Cour des comptes de la République Centrafricaine. La remise de ces matériels et consommables a eu lieu, au ministère centrafricain de la justice et de la moralisation en présence du ministre de tutelle et líAmbassadeur de France en Centrafrique, Jean-Pierre Vidon.

 


Toujours faire pencher la balance de la justice
Le ministre de la justice et de la moralisation, en recevant ses dons a déclaré quíils témoignent de la densité des rapports existants entre la République Française et la République Centrafricaine. La justice, rajoute le Garde des Sceaux, a pris un élan de réformes et de redynamisation qui demandent énormément de moyens. Des dons du genre et autres formations à líendroit des acteurs, des magistrats centrafricains, permettent à la justice centrafricaine díaccomplir dans la quiétude, sa mission.

Pour le diplomate français, il a déclaré que le renforcement de líEtat de droit et la lutte contre la corruption constituent les axes structurant de la coopération française. Cette justice constitue la pierre angulaire non seulement díun Etat de droit mais aussi de développement durable, a ajouté líambassadeur de France en Centrafrique. De par son rôle majeur dans la consolidation de la paix et la protection des personnes, la justice est tout aussi importante en ce qui concerne la sécurisation des investissements et la sauvegarde des biens publics. Tout comme un système judiciaire bien organisé, impartial et à la portée de tous est un objectif prioritaire, chaque pas vers la modernisation de líappareil judiciaire et le renforcement des capacités des institutions de contrôle comme la Cour des comptes, est un pas vers la démocratie et líaffirmation des valeurs républicaines, a conclut le diplomate français.

 



Commentaire


Retour en haut