Archive

Centrafrique: Le ministre délégué Jean Françis Bozizé devant les parlementaires

Il a du se prononcer sur la situation sécuritaire du pays devant le constat selon lequel le territoire national est occupé par des troupes de rebelles incontrôlables

 

L'évolution du programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants (DDR), la présence du rebelle tchadien, le général Baba-Laddé retranché avec ses hommes dans la Nord-ouest, les exactions de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph dans le Sud-est, ont fait l'objet de l'interpellation du ministre délégué à la défense, Jean Francis Bozizé, par l'Assemblée nationale à Bangui. Le gouvernement est au courant des exactions des hommes de Baba-Ladé. Nous allons relancer les négociations entamées pour que lui et ses hommes retournent au Tchad. Mais si le dialogue n'aboutit pas, nous allons prendre nos responsabilités, a répondu Jean Francis au sujet de la présence dans le nord-ouest du rebelle tchadien Baba-Laddé, retranché avec ses éléments dans cette région depuis 2009 qui rançonnent les éleveurs peulhs. La question a préoccupé notamment les élus de la région affectée.

 


© alliance-democratie-progres.over-blog.com
Jean Francis Bozizé, le ministre délégué à la défense
Pour ce qui est de la rébellion ougandaise de LRA qui sévit dans le sud-est, Jean Francis Bozizé a annoncé le renforcement de l'effectif des hommes du détachement du Haut-Mbomou et s'est félicité de la présence annoncée d'une troupe américaine pour appuyer les forces armées ougandaises et centrafricaine dans la lutte. L'intervention de Jean Francs Bozizé a été centrée sur les difficultés financières du gouvernement qui ne permettent pas de doter l'armée de matériels et d'équipements pour faire son travail de protection de la population civile. La situation est difficile avec des conditions financières compliquées, mais nous allons mobiliser nos efforts pour lutter contre le banditisme transfrontalier, a-t-il dit. Jean Francis Bozizé a rassuré les députés de la conscience du gouvernement de mettre en úuvre dans un délai raisonnable le programme de DDR au profit des groupes armés de la CPJP et l'UFDR pour faciliter la consolidation de la paix dans le Nord-est du pays.

 



Commentaire


Retour en haut