Archive

Festivités du 1er Décembre: Sous un air de boycott à Bangui

Les préparatifs vont bon train sur les différentes artères de la cité capitale

 

Bangui prépare activement les cérémonies de la fête du 1er décembre 2011, date anniversaire de la proclamation de la République centrafricaine. C'est-à-dire, la date à laquelle líOubangui Chari est devenu République. A líapproche, les activités semblent se multiplier à Bangui. Les routes sont barrées à chaque kilomètre pour des travaux, même líavenue des Martyrs dégradée est en travaux car cíest elle qui accueillera le défilé des différents groupes lors la cérémonie. Les bâtiments administratifs sont repeints, les marchés nettoyés, etc. Au rond point de la place de la République, on observe davantage les travaux de replantation des pelouses et de nettoyage des lieux, à líexemple de nouvelles affiches sur les panneaux publicitaires réalisées par líEntreprise Media Print&Elie Numérique. Même la population semble trop intéressée dans ces préparatifs et nettoie les habitations, les rues dans les quartiers. Elle coiffe même les arbres, etc.

 


© journaldebangui.com
Bangui: Une ville en travaux!
Cependant, le côté politique de cette célébration reste très controversé. Díaprès une récente déclaration de líUnion syndicale des travailleurs de Centrafrique (USTC), la plus grande centrale syndicale du pays, ses membres ne prendront pas part aux festivités marquant le 1er décembre 2011. La décision a été prise au cours díune réunion díurgence élargie du bureau de líUSTC à la bourse du travail. LíUSTC regroupe les travailleurs des secteurs privé, parapublic et public. Ce qui fait díelle la plus grande et la plus importante centrale. Cette déclaration vient síajouter à celle des partis politiques de líopposition membres du Front pour líannulation et la reprise des élections de 2011 (FARE 2011). Ils appellent aussi au boycott des festivités. Pour le moment à Bangui, líon pense bien que ces festivités se dérouleront comme díhabitude.

 



Commentaire


Retour en haut