Archive

Le nouveau single du guitariste centrafricain Pili-pili Magalé

Il célèbre le centenaire de la naissance de Barthélemy Boganda, père de la nation centrafricaine

 

Pili-Pili Magalé, guitariste, auteur-compositeur Centrafricain, célèbre le centenaire de la naissance de Barthélemy Boganda, père de la nation centrafricaine, par la sortie díun single baptisé Zokoyé kaBoganda traduisez les belles réalisationsde Boganda. «Zokoyé ka Boganda » est le premier single 3 titres solo de Pili-pili Magalé arrangé, réalisé par Thierry Mvié et produit par Thierry Mvié&Didier Mviépour MTG productions. Ce single précède son premier CD 10 titres dont la sortie est prévue pour Décembre 2010 et auquel participent quelques précieux amis parmi lesquels :BernardoSandoval, Serge Lopez, Dieudonné Kanza, Tuly Marques, Julio Lopez Ö

Pili-pili nous propose de la musique centrafricaine enrichie de délicates escapades dues à son riche parcours musical. Son picking (jeu de guitare) très particulier laisse aisément transparaitre sa filiation : Jean Magalé, Francis Bebey, ÉboaLotin, WendoKolossoyÖ On retrouve dans son nouvel album un brassage de mélodies africaines, et même « assurer », le tout premier Skachanté en sangho. On y trouve aussi de la rumba en souvenir de son charismatique oncle et mentor, Jean Magalé dont il a, dès líâge de 8 ans consciencieusement commencer à étudier les úuvres musicales si subtilement composées.

 


© images.myspacecdn.com
la pochette du Single
A propos de líauteur!
Jean Magalé, líun des grands pionniers de la musique centrafricaine, journaliste et proche de Barthélemy Boganda, est aussi le fondateur du grand Ballet NationalCentrafricain connu sur le plan international et de nos jours toujours actif. Il a également, à líaube de líindépendance de la république Centrafricaine, composé Ga nízoni traduisez «(tout) devient normal», une úuvre majeure incontournable, dédiée à Boganda et figurant depuis au patrimoine national.Ö

Pili-pili est un artiste engagé, panafricaniste, qui rêve de voir son continent unifié et frapper une monnaie unique lí « Afro » à líinstar de la monnaie européenne Euro et se définit même comme «afrikunien». PiliPili de son vrai nom Pierre Diouf Magalé, diplômé comme délégué díinformation pharmaceutiqueà la faculté de médecine de Toulouse a aussi assumé en 2004 les fonctions de Président de la Délégation Haute-Garonne de líassociation AIDES.

 



Commentaire


Retour en haut