Archive

Centrafrique: La présence du FPR de Baba Laddé dans la Ouaka crée encore la panique

Le conseiller de la commune de Lissa a confirmé líarrivée des rebelles de Baba-Laddé dans cette ville

 

Située à 305 km de Bangui, la ville de Grimari a été témoin díune incursion des rebelles du Front populaire pour le redressement (FPR) fidèles à Baba Laddé qui ont surpris la population aux environs de 11 heures alors que celle-ci prépare activement les célébrations du 1erdécembre. Ayant été contacté, M. Abddoulaye Djoum, conseiller et maire intérimaire de la commune de Lissa a confié que ces rebelles sont díabord arrivés dans sa commune où ils ont réquisitionnés 37 motos-taxis. Une fois entrés dans la commune, ils se seraient livrés à des exactions sur la population civile qui était déjà terrorisée par leur simple présence car ces individus sont lourdement armés. Toujours díaprès cette autorité locale, Ils ont progressé dans le village Odingala où ils ont pris de force des vivres à la population et, de líavis de certains, ils revendent leurs butins à des prix quíils imposent à qui ose se présenter devant les étalages.

 


Encore des rebelles dans les villages
Pourtant, dans une note signée díun certain Lamidou, le commandant en chef de ces rebelles affirme ne pas vouloir faire de mal à la population mais, être en mission concernant nos parents éleveurs puisque parmi eux il y a des coupeurs de route c'est pour quoi nous sommes là pour les désarmer. Selon lui, la copie de cette missive aurait aussi été adressée aux autorités de la ville de Grimari, notamment le maire, le sous-préfet, le commandant de brigade de la gendarmerie et son adjoint, le commissaire de police et son adjoint ainsi que certaines autres autorités. Malheureusement, les habitants de cette région se plaignent du fait que ces rebelles les terrorisent, les pillent... sans que les autorités militaires n'agissent. Ces habitants demandent au gouvernement de faire de son mieux pour les libérer de ce joug. Nous voulons vivre en paix et nous ne voulons pas que quelqu'un vienne de l'extérieur pour nous faire du mal. Ce n'est pas aux rebelles du FPR de venir désarmer qui que ce soit sur le territoire centrafricain car les autorités sont compétentes et pourront le faire s'il y a besoin a renchérit le chef du village Odingala. Une source a précisé que ces derniers temps, plusieurs localités, dans la préfecture de la Ouaka, reçoivent ce genre de visites inopportunes de la part de ces rebelles circulant en présentant un papier signé de qui l'on ne sait.

 



Commentaire


Retour en haut