Archive

Le FARE-2011 appelle au boycott des festivités marquant le 1er Décembre

La décision a été prise au cours d'une rencontre des leaders de cette plate-forme

 

Les partis politiques de l'opposition démocratique en République Centrafricaine membre du Front pour l'annulation et la reprise des élections de 2011 (FARE-2011) viennent de rendre public une déclaration signée du porte-parole de la plate-forme M. Gabriel Jean-Edouard Koyambounou. Dans cette déclaration, les partis politiques membres du FARE-2011 reconnaissent l'importance historique et politique de la date du 1er décembre mais soulignent toutefois que les autorités centrafricaines issues des élections groupées du 23 janvier 2011, caractérisées par des fraudes massives et généralisées dénoncées en son temps par l'ensemble des organisations internationales spécialisées, en matière électorale et le FARE-2011, n'ont ni légitimité, ni légalité pour organiser les festivités du 1er Décembre. Par ailleurs les leaders membres du FARE précisent qu'ils ne pourront défiler devant des autorités qui ont fraudé lors des récentes élections pour être là où ils sont aujourd'hui.

 


© journaldebangui.com
Des imminents membres du Fare 2011
De ce fait, ils appellent leurs militantes et militants à rester chez eux le jour de la fête et à méditer sur le sort enviable de la République centrafricaine. Cette déclaration vient síajouter aux autres préoccupations du gouvernement centrafricain qui a déjà sur les bras, moins díun an après la réélection du président Bozizé, les questions sécuritaires avec la pacification totale de la ville de Bria, la nécessité de mettre les déplacés internes de Ndélé dans de meilleures conditions, régler une fois pour toutes, les problèmes des ouvrages d'arts et des infrastructures routières qui laissent à désirer à Bangui et sur toute l'étendue du territoire. Le FARE-2011 n'ayant pas obtenu gain de cause notamment la reprise des élections entend mener les combats sur tous les fronts.

 



Commentaire


Retour en haut