Archive

Dakar et Bangui renforcent leur coopération aérienne

Les deux pays ont signé un accord cadre destiné à renforcer la coopération dans le domaine de l’aviation civile

 

L’accord a été paraphé par le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, Karim Wade et le ministre délégué à la Présidence de la République centrafricaine chargé de l’Aviation civile et des Transports aériens, Théodore Jousso, précise le communiqué rendu public par l’APS. Il indique que l’accord vise à permettre la mise à niveau de l’Administration de l’aviation civile centrafricaine, l’appui à la mise en place de l’Autorité nationale de l’Aviation civile centrafricaine (Anac-Centrafrique). Il prévoit aussi la mise à disposition d’experts sénégalais hautement qualifiés, susceptibles de faciliter le processus de mise en place effective de l’Autorité nationale de l’Aviation civile de la République centrafricaine, ajoute le texte.

 


© wikipedia.org
M. Jousso souligne que le texte paraphé «va permettre» aux deux administrations de «coopérer dans le domaine de l’aviation civile». Nous avons besoin de l’expérience sénégalaise en matière de navigation et de la sécurité aériennes et en matière de mobilisation de ressources financières pour réaliser les infrastructures aéroportuaires, a notamment indiqué le ministre centrafricain. Selon les termes de l’accord, le Sénégal va dépêcher un certain nombre d’experts de haut niveau en Centrafrique pour accompagner Bangui dans le processus de mise à niveau des infrastructures et de l’administration aéroportuaires pour rendre l’aviation civile du pays plus performante et conforme aux exigences de l’aviation civile internationale, a-t-il indiqué.

De son côté, le ministre d’Etat Karim Wade souligne que l’accord va permettre d’aider la République centrafricaine pour la mise en place de son agence autonome de l’aviation civile, a-t-il expliqué. C’est grâce au succès de la politique que nous avons entamée au Sénégal que d’autres pays souhaitent emprunter cette voie. La défense des intérêts de notre continent passe par le renforcement de notre coopération, a conclu M. Wade.

 



Commentaire


Retour en haut