Archive

Afrique: Des experts réfléchissent à líorganisation du Masa

Ils sont 13 experts africains dont des Centrafricains à prendre part à ces assises

 

LíAfrique au chevet du malade
La Côte díIvoire ne veut pas laisser mourir son plus grand festival culturel, le Marché des arts et du spectacle africain (Masa). Au siège de líinstitution au Plateau, le président du Conseil díadministration et ministre de la Culture, Bandama Maurice, a ouvert les travaux de réflexion de 13 experts africains sur la politique de redynamisation de cette foire artistique. Venus du Sénégal, du Congo, de la Centrafrique et de la Belgique, ces experts vont réfléchir, pendant trois jours, sur une nouvelle politique de financement du marché des arts et proposer des solutions pour son retour.

 


Pour un retour du Masa sur la scène internationale
Pour Manou Yablaih Thomas, Directeur général du Masa, cette rencontre va permettre de relancer les activités du plus grand marché africain des arts. Le Masa est le plus grand projet culturel de la Côte díIvoire. Nous ne devons pas le laisser mourir, a-t-il déclaré devant les experts. Un cri du cúur qui semble avoir déjà trouvé un écho favorable. Le chef de division et de la diversité culturelle de líOrganisation internationale de la francophonie (Oif), le Sénégalais Rémi Sagna, a rassuré la direction du Masa du soutien de son organisation. Le président du Conseil díadministration du Masa, le ministre Bandama Maurice, síest félicité de la tenue de cette réunion des experts. Le patron de la culture ivoirienne dit espérer que les conclusions de cette rencontre, qui seront dévoilées ce vendredi 11 novembre, permettront de jeter les bases díune nouvelle édition. La dernière édition du Masa organisée du 25 juillet au 11 août 2007 avait pour thème: «Paix en Côte díIvoire, Masa 2007, pour cinq villes».

 



Commentaire


Retour en haut