Archive

Formation des arbitres par la CAF et FIFA à Bangui

Elle a regroupé 21 arbitres et près díune dizaine díInstructeurs díarbitrage centrafricains

 

Les arbitres et arbitres-assistants díélites de la Fédération centrafricaine de football ont participé aux cours de la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF). Cette formation a regroupé 21 arbitres et près díune dizaine díInstructeurs díarbitrage. Ce stage de cinq jours a été organisé par la Fédération centrafricaine de football conjointement avec la FIFA/CAF. Cíest un cours dont les modules ont été axés sur les amendements intervenus dans les lois de jeu à savoir les lois 11, 12 et le coup de pied de réparation (penalty). Líobjectif recherché est de faire en sorte que les arbitres centrafricains puissent parler le même langage sur les lois de jeu, c'est-à-dire quíils soient capables de prendre les mêmes décisions comme les autres arbitres sur les fautes commises par les joueurs sur le terrain.

 


© journaldebangui.com
Les formateurs sur la table
Ces cours ont été dispensés respectivement par les Experts de la FIFA venu du Gabon et de la République Démocratique du Congo, du Cameroun et du Togo. Au cours de cette formation, les Instructeurs locaux à savoir Jean Claude Sendéoli, Albert Niwia, Hilaire Sébalet, Léon Badéla et Rémy Zenguéla, ont intervenu tour à tour sur la gestion des joueurs blessés, tacle et simulation, les directives pour arbitre, avantages, la collaboration entre arbitre et arbitre-assistant, les directives pour arbitre- assistant, coup de pied de réparation, tirs aux buts plus le quatrième officiel. La cérémonie de clôture a été présidée par le Secrétaire général de la Fédération centrafricaine de football M. Elie Feidangamo, représentant personnel du président de la Fédération empêché. Dans son mot de circonstance, le Responsable du Stage Pierre Alain Mounguengui a précisé que être satisfait pour le travail accompli par les uns et les autres en particulier les Instructeurs locaux qui ont prouvé à juste titre leur valeur, leur connaissance et leur maîtrise dans líenseignement des lois de jeu, également aux participants pour leur assiduité.

 


© journaldebangui.com
La photo de famille des instructeurs et arbitres nouvellement formés
Il a exhorté les arbitres au travail, parce que selon lui, líarbitrage est un domaine délicat, technique où les connaissances il faut les renouveler à chaque fois, díentretenir la forme physique car sans ces conditions de travail, líarbitre ne peut pas faire une grande carrière. Il a insisté auprès du Secrétaire général de la FCF, pour que la commission des arbitres qui a une équipe soudée, dynamique soit épaulée afin quíelle puisse produire à la FCF de très bons arbitres. Quant au secrétaire général de la FCF M. Elie Feidangamo, la FCF compte sur les arbitres afin de mettre en application les nouvelles modifications aux lois de jeu dispensées par les Experts. Il a demandé aux instructeurs nationaux de pouvoir relayer líintégralité de ces cours aux autres arbitres qui níont pas pris part à ce stage. Pour terminer, il a remercié la FIFA/CAF pour leurs multiples aides à la FCF par líenvoi des Officiers du développement de líarbitrage.


Commentaire


Retour en haut