Archive

Centrafrique: La Municipalité de Bangui au secours des malades du choléra

Le Maire de la Ville de Bangui a effectué une visite dans les centres hospitaliers communautaire et Bimbo

 

A líhôpital communautaire de Bangui, le Maire a tenu à apporter sa contribution à la prise en charge des malades souffrant du choléra. Des sérums, des antibiotiques, de líeau de javel, de líeau minérale et du savon ont été remis par le premier citoyen de la ville de Bangui au responsable de líhôpital communautaire, le Général Nguitiza Romain. Pour ce dernier, ce geste émanant du premier citoyen de la Ville de Bangui pour alléger la souffrance des citoyens centrafricains en danger pour cause du choléra est à encourager. Car si chaque citoyen centrafricain pouvait apporter une petite contribution pour aider díautres centrafricains victimes de cette maladie, ce serait un pas de plus dans la lutte contre cette maladie, a déclaré le général Romain Nguitiza.

 


© journaldebangui.com
Remise des dons à Madame le Préfet de líOmbella-MíPoko, Clotilde Namboye
Il a par ailleurs signifié que des trois sites (Ndimba, Communautaire et Bimbo) mis en place pour accueillir les malades victimes du choléra, son établissement a accueilli 9 cas dont 6 personnes traitées, un cas de mort et deux autres personnes encore sous soins. Le Général Nguitiza en a profité pour interpeller les populations centrafricaines à respecter les règles díhygiène en la matière. Se laver les mains avec du savon, utiliser de líeau propre, bouillie ou désinfectée, cuire les aliments et les consommer à chaud, éviter les objets souillés du malade de choléra et éviter díêtre en contact avec le corps díune personne décédée du choléra, puis emmener immédiatement à líhôpital un membre de la famille présentant les symptômes de la maladie. Ce ne sera quíainsi quíon arrivera à bouter hors du Centrafrique, le choléra qui a déjà fait plus díune quinzaine de morts.

A líhôpital de Bimbo, Madame le Préfet de líOmbella-MíPoko, Clotilde Namboye a vivement remercié le premier citoyen de la Ville de Bangui pour ce geste symbolique qui soulagera les souffrances de nos compatriotes atteints du choléra. Tout en reconnaissant que la santé nía pas de prix, Madame le Préfet de líOmbella-MíPoko a demandé au personnel soignant de faire bon usage des produits mis à leur disposition par le Maire de la Ville de Bangui. Comme il níy a pas de prix pour soulager une vie, comme lía si bien déclaré le Maire de la ville de Bangui, un appel à solidarité est donc lancé aux compatriotes centrafricains pour des contributions à la prise en charge des malades du choléra.

 



Commentaire


Retour en haut