Archive

Tentative de cessez-le-feu dans la région de Bria

Le comité de conciliation est censé négocier líarrêt des affrontements entre les deux groupes armés centrafricains

 

La rencontre pour tenter díapaiser les esprits et revenir au calme a eu lieu dans le Centre-est du pays. Le comité de conciliation, composé notamment de représentants des ministères de la Défense et du Désarmement, du Bureau des Nations unies, et de la Micopax (la force multinationale d'Afrique centrale) devrait réunir les combattants autour d'une même table dès samedi 8 octobre. Il a été mis en place à la suite des affrontements du mois de septembre entre deux groupes armés constitués d'ethnies rivales, les Goula pour l'UDFR et les Ronga pour la CPJP. Les combats sanglant qui ont endeuillé de nombreuses familles centrafricaines ont fait une cinquantaine de morts dans cette zone diamantifère. Depuis plusieurs années ces bandes armées seraient opposées pour le contrôle de l'extraction du diamant.

 


© journaldebangui.com
Devant le conseil de médiation de la République
Selon M. Paul-Blaise Boubandé, directeur de cabinet du Médiateur de la République Mgr Paulin Pomodimo qui a annoncé la mise sur pied de ce comité de conciliation l'objectif à atteindre dans l'immédiat est d'obtenir une trêve sur le terrain a-t-il précisé. On se rappelle que líun des belligérants, la CPJP a signé un cessez-le-feu avec les autorités de Bangui en juin, sans pour autant intégrer jusque là l'accord global de paix de Libreville de 2008, signé par de nombreux mouvements rebelles dont l'UFDR. Toute chose qui complique davantage la tâche du médiateur de la république.

Un chronogramme pour le retour de la paix
Les membres du comité de conciliation de la crise du 11 septembre 2011 dans la ville de Bria entre UFDR et la CPJP sont tombés díaccord sur un chronogramme commun. Les représentants de ces deux factions rebelles ont décidé de mettre fin à la crise entre leurs deux mouvements. Cíest au cours de la première réunion du comité de conciliation que les partis concernés dans la résolution de cette affaire ont pris líengament de faire venir à Bangui, les deux patrons de la rébellion pour discuter sur les voies et moyens díune réconciliation. Le Ministre délégué en charge du DDR, le général Xavier Sylvestre Yangongo a déclaré que le gouvernement est entrain de gérer cette crise entre les deux factions rebelles afin de permettre une libre circulation. Il a ajouté quíen dépit des crises à répétition dans la partie Nord-est du pays, le programme du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion suivra son chronogramme. Le comité de conciliation mis en place par le médiateur de la république, comprend les Ministères de líadministration du territoire, de la défense, du DDR, de la communication, ainsi que de la médiation, du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique, de la Micopax et de líattaché militaire de líambassade du Tchad en République Centrafricaine.

 



Commentaire


Retour en haut