Archive

Résultats des élections législatives partielles du 4 septembre 2011

Voici le discours du ministre de líAdministration du Territoire et de la Décentralisation, Josué Binoua

 

Centrafricaines, Centrafricains, Electeurs des 14 circonscriptions ayant repris les élections législatives partielles de 2011!

Voici venu le moment de donner la totalité des résultats provisoires du scrutin du 4 septembre 2011. Ces résultats sont ceux-là mêmes qui figurent sur les Procès-verbaux. Jamais nous níavons par nous-mêmes voulu favoriser un candidat au dépend díun autre. Certes, et en dépit des dispositions qui sont mises en place, il y a eu des tentatives de fraude. Mais nous les avons réprimées aussitôt que nous en avons eu connaissance. Cíest ainsi que plus de 50 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue, pour des infractions liées à ce scrutin.


 


© journaldebangui.com
Le ministre, président du CTE Josué Binoua
Cependant, il y a des procédés de fraude sur lesquels nous níavons pas encore díemprise. Cíest le cas lorsque mus par líappât du gain facile, des Présidents de bureaux de vote, des assesseurs et des représentants de candidats (cíest-à-dire des gens censés venir de différents bords), se coalisent pour frauder. Et je voudrais à cet égard en appeler aux sens de dignité et de responsabilité des Candidats qui sont à tous les moins des Notables et des Leaders communautaires de premier plan, afin quíils se départissent de ces comportements susceptibles de les discréditer gravement... A ceux qui ont de près ou de loin contribué, non pas au succès (ce serait trop vite dit) mais à líaboutissement de ce travail, je voudrais dire un grand merci. Merci díavoir apporté votre pierre à la consolidation de líindépendance de notre pays. Merci de renforcer la démocratie et líEtat de Droit en République Centrafricaine.

Pour finir, je lance un appel à líendroit de la population centrafricaine afin quíà líannonce de ces résultats, et comme à son habitude, elle sache garder son calme et sa dignité. Je la rassure quant à líespoir de voir des élections totalement libres, transparentes et impartiales, se faire dans notre pays. Cíest certainement possible, mais nous devons pour cela, passer par une éducation patiente des électeurs, des candidats et des organisateurs. Nous devons tous nous habituer à être honnêtes, probes, intègres.


Je vous remercie.

 



Commentaire


Retour en haut