Archive

Centrafrique: Trois jours pour les états généraux des finances

Cíest le Chef de líEtat François Bozizé lui-même qui a présidé líouverture des travaux à líAssemblée nationale à Bangui

 

Pendant 3 jours, les participants vont passer au peigne fin les problèmes liés aux finances de líEtat et de proposer des solutions y afférentes. Il sera aussi question de diagnostiquer les lacunes persistantes en matière de gestion budgétaire, de dépenses publiques et de préconiser des mesures tendant à rendre la gestion performante. Ainsi, le gouvernement centrafricain opte désormais pour líassainissement de ses finances publiques. Il a débuté ce jeudi 8 septembre 2011, les travaux des premiers états généraux de ce secteur stratégique pour la relance de líéconomie centrafricaine. Cíest le Chef de líEtat François Bozizé lui-même qui a présidé líouverture des travaux à líAssemblée Nationale à Bangui. Ceci en présence des représentants de différents départements ministériels, des secteurs public et privé ainsi que des différents secteurs des finances.

 

Selon le Ministre díEtat aux Finances et au Budget, Sylvain Ndoutingaï, «les finances publiques de la République Centrafricaine sont malades. Les défis doivent être relevés notamment sur le plan de la fraude, de la corruption, díun manque de calendrier budgétaire fixe et díun personnel qualifié». Pour François Bozizé, «en dépit des efforts díassainissement menés par le Gouvernement, le pays ne parvient toujours pas encore à maîtriser la gestion de ses finances publiques. La gestion de nos finances est gangrénée des maux de tous ordres. Il nous faut une prise de conscience collective pour pouvoir réussir le pari. Des mesures qui síimposent pour réprimer les auteurs de crime économique seront prises sans hésitation». Le budget de Centrafrique pour líexercice 2011 est de 209 milliards de francs CFA. Celui de 2010 était de 184,6 milliards. Líancien ministre des finances, Albert Besse avait souligné que le pays «a fait des progressions de plusieurs dizaines de milliards pour le budget 2011 part rapport à celui de líannée 2010. La RCA est un pays post conflit, mais elle est en phase de croissance économique sur plusieurs plans».

 



Commentaire


Retour en haut