Archive

Centrafrique: Marche contre le jugement du Tribunal Arbitral de Sports

Celui-ci est en faveur de Jean Stanislas Alima accusé de mauvaise gestion

 

Dix sept (17) présidents de clubs de Taekwondo ont organisé une marche de contestation du jugement du Tribunal Arbitral de Sports (TAS) de Bangui en faveur de M. Jean Stanislas Alima, président de la Fédération Centrafricaine de Taekwondo (FCTKD), accusé de mauvaise gestion. A líissue de la marche, un mémorandum a été déposé successivement au Conseil national de la Médiature et à la primature. Dans ce document les contestataires qualifient la décision du tribunal arbitral des sports de «nulle et nul effet», réaffirmant leur soutien au bureau fédéral dirigé par Maître Célestin Sambia, ceinture noire 5ème Dan, élu le 25 juin 2011 pour un mandat de 4 ans.

 


© acap
Les athlètes centrafricains de Taekwondo
Organisé par le collectif des responsables de dix sept clubs de Taekwondo, cette marche a mobilisé une centaine díathlètes qui demandent la démission de M. Jean Stanislas Alima de la tête de la Fédération Centrafricaine de Taekwondo parce que selon eux, M. Jean Stanislas Alima gère la Fédération Centrafricaine de Taekwondo «en violation des dispositions statutaires». Il faut rappeler que dix sept clubs de Taekwondo sur les vingt et deux (22) que compte la fédération centrafricaine de cette discipline contestent depuis plusieurs mois la légitimité de Jean Stanislas Alima. Depuis le mois de juin dernier, il existe deux bureaux fédéraux de Taekwondo, líun présidé par Jan Stanislas Alima et líautre par Maître Célestin Sambia.

 



Commentaire


Retour en haut