Archive

Hilaire Momi confiant pour la prochaine rencontre des Fauves en Algérie

Léquipe centrafricaine qui a évolué devant son public na pu arracher sa qualification

 

Les Fauves de football ont disputé le 4 septembre 2011 un match décisif contre les Lions de lAtlas du Maroc au complexe sportif Barthélemy Boganda. Il comptait pour la 5ème journée des éliminatoires de la coupe dAfrique des nations de football 2012. Les deux équipes nont pu se départager comme lors de la 1ère journée à Rabat au Maroc où elles avaient fait match nul 0 but partout. Les Centrafricains qui ont évolué devant leur public nont pu arracher leur qualification. Le Fauve Hilaire Momi livre son point de vue à lissue de la rencontre contre le Maroc.

Quel est votre avis après le match qui vous a opposé au Maroc?
Cest un match de football que nous avons joué pour gagner, malheureusement nous avons terminé la rencontre sur un match nul. Nous jouions pour arracher les trois points ici au niveau de Bangui afin de nous qualifier pour la coupe dAfrique des nations qui aura lieu au Gabon et en Guinée-équatoriale en 2012. Dommage que nous nayons pas pu prendre les trois points. Nous navons pris quun seul point.

 


Hilaire Momi, l'attaquant des Fauves
Quel est votre attente par rapport au prochain match contre lAlgérie?
Nous allons jouer le dernier match contre lAlgérie qui est notre dernier espoir. Pour ce faire, nous devons faire un effort pour marquer plus de buts et prendre les trois points et être le premier de notre groupe si le Maroc et la Tanzanie font un match nul. A ce niveau, il na plus de calcul à faire. Nous nous qualifierons pour participer à la 28ème édition de la coupe dAfrique des nations 2012.

Selon vous, lors de votre dernier match, à quel niveau léquipe a-t-elle faibli?
Si léquipe na pas bien tourné, cest parce que certains joueurs étaient absents. Je citerai entre autres notre capitaine Euloge Enza qui était blessé. Son absence nous a un peu déséquilibré dans le classement sur le terrai. Il y a un manque au niveau du milieu du terrain. Les Marocains ont ramassé toutes les balles qui circulaient au milieu du terrain et cela nous a causé beaucoup de torts. Je profite de votre micro pour remercier le président de la République centrafricaine François Bozizé à travers son gouvernement, le président de la Fédération centrafricaine de football M. Patrice Edouard Ngaïssona et les membres du bureau fédéral et tous les supporters qui sétaient mobilisés pour nous soutenir contre le Maroc.

 



Commentaire


Retour en haut