Archive

Crise libyenne: La prise de position du gouvernement centrafricain

Elle est contraire à celle de líUnion africaine

 

M. Antoine Gambi, ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de líétranger, a fait une déclaration sur les ondes nationales concernant la question de la crise en Libye. Dans cette déclaration, le gouvernement centrafricain a reconnu la légitimité du Conseil national de la transition libyen qui est depuis quelques jours dans la capitale libyenne. Cette prise de position centrafricaine va à líencontre de celle de líunion africaine qui síest dite unie et refuse de reconnaître la légitimité du CNT en Libye. Réunie le 26 août dernier à Adis Abeba en Éthiopie sur la question de la crise libyenne, líorganisation níavait pas reconnu le CNT mais de nombreux Etats africains sont passés outre.

 


© radiondekeluka
Le président du Conseil national de transition libyen
La République centrafricaine fait ainsi partie de ces Etats ayant reconnu le CNT libyen comme «instance politique censée défendre et protéger les droits du peuple libyen». Dans le communiqué lu par le ministre des Affaires étrangères, le gouvernement centrafricain reconnaît, exhorte le Conseil national de transition à tendre la main aux Libyens de tous bords qui le souhaitent dans le but de ramener la paix, la concorde, conformément aux décisions du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine. On se souvient que le régime Kadhafi a fortement soutenu la République centrafricaine depuis les régimes de Jean-Bedel Bokassa, André Kolingba, Ange Félix Patassé et aujourdíhui François Bozizé en apportant des appuis financiers, techniques, matériels et même militaires. Déjà depuis quelques jours, à líambassade libyenne de la République centrafricaine, le mât sans drapeau inquiétait. Líancien régime libyen a ouvert de chantiers de plusieurs milliards de francs CFA. Un hôtel de 5 étoiles, le premier du genre dans le pays était en cours de construction à Bangui. En outre, líancien Guide síétait employé à construire díune nouvelle ambassade sur líavenue des Martyrs à Bangui. Ces travaux se poursuivent sans interruption, malgré la crise qui se déroule dans le pays.

 



Commentaire


Retour en haut