Archive

Centrafrique: La mouvance Patassé a son parti

Le «Mouvement libéral démocrate» (MLD) vient de voir le jour à Bangui!

 

M. Guy Simplice Kodégué, ancien porte-parole défunt Ange Félix Patassé, animé un point de presse au siège du comité de soutien à la candidature de M. Ange Félix Patassé sis au quartier Combattant dans le 8ème Arrondissement de Bangui. Il était question de présenter le parti politique nouvellement créé issu de la coordination de soutien à M. Patassé lors de la récente présidentielle centrafricaine, mais aussi de présenter les objectifs visés dans la création dudit parti politique. Alors que la République centrafricaine traverse une période post électorale bien difficile suite à la contestation des résultats des élections générales de janvier-mars 2011, un nouveau parti politique vient de voir le jour. Il síagit du «Mouvement libéral démocrate» (MLD) situé au siège de la mouvance Patassé où M. Guy Simplice Kodégué a présenté à la presse la structure et ses objectifs. Selon lui, la création dudit parti politique a été un sujet de tergiversations et de beaucoup de combats politiques. Le 15 juillet dernier, le comité de soutien à la candidature du défunt Ange Félix Patassé, notamment la coordination nationale a pu déposer régulièrement au ministère de líintérieur les textes constitutifs du parti. Les responsables ont aussi recueilli les signatures auprès de leurs camarades des provinces selon les dispositions relatives à líordonnance des partis politiques et de líopposition en République centrafricaine.

 


© journaldebangui.com
M. Kodégué, du MLD, lors du point de Presse
Comme le souligne M. Kodégué, le MLD tire sa naissance de la loi. Dans la première déclaration dudit parti signée par son président Jacques Boniba en date du 1er septembre 2011, le bureau politique provisoire porte à la connaissance des partisans du feu Ange Félix Patassé, rassemblés dans les comités de soutien à sa candidature aux élections présidentielle et législatives de 2011, que le parti existe légalement depuis le 29 août 2011, conformément aux dispositions de líarticle 22 de líordonnance n°05/007 relative aux partis politiques et au statut de líopposition en République centrafricaine. Le MLD síannonce comme un parti politique de líopposition et membre de la plate-forme politique ďFront pour líannulation et la reprise des élections de 2011ď afin de défendre la Constitution du 27 décembre 2004, mais aussi et surtout de contribuer, à travers un projet de société crédible, à líavènement díune alternance politique régulière. Avec líofficialité du MLD, la République centrafricaine compte ainsi une cinquantaine de partis politiques. Tant de líopposition que de la majorité présidentielle.

 



Commentaire


Retour en haut