Archive

Centrafrique: Le SYNAES rejette la proposition du premier ministre

Cíest la résolution de líAssemblée générale extraordinaire du Syndicat national des enseignants du supérieur (SYNAES) de ce 1erseptembre 2011

 

Elle avait pour objet de restituer à la base, les informations recueillies auprès du Premier ministre et du Médiateur de la République, et ayant trait à la grève quíils ont déclenché depuis plus díun mois. Selon le 1er rapporteur général du SYNAES, M. Marcel Kembé, la seule proposition du premier ministre centrafricain tendant à ne prendre en compte dans le budget 2012 que les indemnités de recherche et à compter seulement du deuxième trimestre 2012 a été unanimement rejetée par la base. Cette pro position est insignifiante et ne correspond pas à nos préoccupations, ont déclaré les enseignants du supérieur qui, rajoute M. Kembé, refusent de líaccepter mandatant par la même occasion le bureau du SYNAES de le signifier au gouvernement centrafricain.

 


© journaldebangui.com
Université de Bangui
La revendication principale des enseignants du supérieur reste líarrêté díapplication du décret de 2006 qui leur accorde statut particulier. Toujours selon le premier rapporteur du SYNAES, le décret les concernant a été pris depuis 2006 bien avant que le statut général de la fonction publique centrafricaine ne soit validé en 2009. Et donc à situation exceptionnelle, solution exceptionnelle, renchérit le premier rapporteur du SYNAES qui précise quíil est hors de question que les enseignants du supérieur puissent síaligner sur le statut de la fonction publique qui níest intervenue que postérieurement en 2009. A propos de líinvitation du KNK adressée aux responsables du SYNAES? M. Marcel Kembé est clair: son mouvement reste disposé à entrer en discussion avec toutes les organisations dans le but de trouver une solution satisfaisante à la grève qui paralyse líuniversité de Bangui. Rendez-vous est pris pour líAssemblée générale du 7 septembre 2011 pour la suite à donner à la grève des enseignants du supérieur.

 



Commentaire


Retour en haut