Archive

Union africaine: Vers líéradication du chômage en milieu jeune

Líengagement est de réduire le chômage des jeunes díau moins deux pourcent (2%) par an au cours des 5 prochaines années

 

Dans la matinée du mercredi 24 août 2011, la salle de conférence du complexe sportif Barthélémy Boganda a accueilli un atelier de restitution des décisions et déclarations du 17ème sommet des Chefs díEtats et de gouvernements de líUnion africaine sur la jeunesse. Líobjectif général de cet atelier consistait à renforcer le rôle du Conseil National de la Jeunesse centrafricaine (CNJ) dans líencadrement et la coordination des activités des jeunes et, à définir des orientations stratégiques et opérationnelles en vue díaccélérer líautonomisation de la jeunesse centrafricaine pour le développement durable de son pays. Ledit atelier réunissait environ 200 jeunes leaders des différentes organisations et mouvements de la jeunesse de la République Centrafricaine.

 


© APEG
Les Chefs d'Etats présents à Malabo lors du 17ème sommet de l'UA
La cérémonie díouverture était présidée par le ministre de la jeunesse, des sports, des arts et de la culture. Lors de du 17ème sommet des Chefs díEtats et de gouvernements de líUnion africaine sur la jeunesse, la République centrafricaine était représentée par M. Venant Serge Magna, celui-là même qui devrait restituer fidèlement ce qui síétait passé et síétait dit à Malabo en Guinée Equatoriale du 30 juin au 1er juillet 2011. Díaprès M. Magna, ces Chefs díEtats et de gouvernements réunis avaient décidé de consolider individuellement et collectivement les engagements visant à accélérer la création díemploi, la réduction de la pauvreté, la protection sociale au profit des peuples et du développement de líAfrique.

A cet égard, ces derniers prennent la résolution de respecter les engagements de leurs pays à accélérer les efforts visant à réduire le chômage et le sous-emploi des jeunes et des femmes díAfrique et à réaliser tous les OMD díici à 2015. Líautre engagement vise à réduire le chômage des jeunes díau moins deux pourcent (2%) par an au cours des 5 prochaines années tel que contenu dans le Plan díaction pour la décennie de la jeunesse 2009-2018. Les Chefs díEtats et de gouvernements avaient exhorté les Etats membres qui ne líont pas encore fait de signer et de ratifier la Charte Africaine de la jeunesse.

 



Commentaire


Retour en haut