Archive

Centrafrique: Le premier ministre lance un appel aux bailleurs

Cíétait à líoccasion de la célébration de la Journée mondiale de líaide humanitaire

 

A líinstar des autres pays du monde, la journée mondiale de líaide humanitaire a été célébrée en République centrafricaine autour du thème «des femmes et des hommes au service de líhumanité». A Bangui, la célébration était organisée par le bureau pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à líalliance française de Bangui. Il y a eu des expositions de différentes ONG nationales, internationales et les agences des Nations unies. La cérémonie officielle était présidée par le Premier ministre Faustin Archange Touadéra. Selon la genèse de cette célébration, en décembre 2008, líAssemblée générale des Nations unies a désigné le 19 août comme étant la journée mondiale de líaide humanitaire. La journée a pour but, de sensibiliser le public, de mettre en exergue les activités et les difficultés auxquelles se heurtent les travailleurs humanitaires dans líaccomplissement de leurs tâches. Cette célébration est aussi líoccasion díévoquer le souvenir de tous ceux qui ont perdu leur vie ou qui ont été victimes díattaques pour la cause humanitaire.

 


© acap-cf.info
La table de la conférence de l'Alliance Française de Bangui
LíAlliance française de Bangui était devenue un espace díéchange entre le public et les organismes exposants. Dans líaprès-midi, dans son discours, le premier ministre a exhorté les bailleurs de fonds et les partenaires de la République centrafricaine à garder la République Centrafricaine dans leur agenda afin appuyer l'assistance humanitaire dans le pays. Il a fait remarquer que le financement accordé à l'aide humanitaire ayant été réduit à cause de la crise économique, la Centrafrique devrait continuer à attirer l'attention des bailleurs de fonds parce qu'elle reste encore plus «fragilisée et vulnérable» au regard de ses crises internes et externes. Le chef du gouvernement a par ailleurs reconnu les efforts de la communauté internationale en faveur des populations centrafricaines vulnérables et a promis son engagement à appuyer les humanitaires dans la recherche des solutions aux défis auxquels elles sont confrontées surtout dans l'acheminement de l'aide.

Le coordonateur humanitaire Bo Schack a également souligné les difficultés de mobilisation des ressources en faveur des programmes humanitaires en Centrafrique qui affectent l'assistance aux populations vulnérables faces aux différents conflits et la présence des troupes étrangères sur le territoire. Il a expliqué que sur les 130 millions de dollars sollicités par la coordination en vue de la mise en úuvre des actions humanitaires dans le pays, rien n'a encore été mobilisé. Selon Bo Schack, les actions humanitaires en République Centrafricaine consiste presque essentiellement à aider, soigner, former, protéger le pays qui fait face à de nombreux défis et qu'il est nécessaire de soutenir les populations vivant dans la pauvreté et l'insécurité, notamment des enfants et des femmes victimes de violences sexuelles.

 



Commentaire


Retour en haut