Archive

Centrafrique: Mgr Paulin Pomodimo est libre

Il était séquestré par les retraités militaires et gendarmes qui réclament le paiement de leurs arriérés de pension

 

Ils avaient barricadé l’entrée des locaux de l’union européenne à Bangui par une banderole sur laquelle ils ont mentionné leurs revendications clés, c'est-à-dire le paiement de leurs arriérés. Le mercredi, le délégué accompagné de quelques membres du bureau étaient reçus à la primature. Cependant, les autres retraités qui avaient passé la nuit devant le siège de l’ambassade de l’union européenne, et qui empêchaient le personnel de cette institution de sortir, ont été brusqués par des éléments des forces de l’ordre appuyés par l’unité de la garde présidentielle «commando d’intervention rapide». Ils ont tiré des coups de feu pour les dispersés. Plusieurs gaz lacrymogènes sont aussi lancés vers les manifestants.


 


© journaldebangui.com
Le Médiateur de la République qui est neutre dans cette affaire
Sept d’entre eux ont été capturés par les éléments des forces de l’ordre qui les auraient conduits à la brigade territoriale. Six motos appartenant à ces retraités ont été également confisquées et se trouvent à la gendarmerie de Bangui. L’intervention des forces étaient tellement musclée que les manifestants n’ont pu résister. Il faut préciser que le directeur général de la gendarmerie nationale est aussi descendu sur le terrain. Aucun cas de blessure n’est à signaler pour le moment. Depuis la dispersion des manifestants, les sièges de l’ambassade de l’Union européenne et du Conseil national de la Médiation sont gardés par des éléments des forces de l’ordre puisque ces retraités auraient promis de revenir à la charge dès que l’occasion se présenterait. C’est donc pendant cet assaut que le Médiateur Paulin Pomodimo était finalement libéré. Il a ainsi passé ainsi passé près de 48 heures comme otage de ces retraités.

Pour l’instant, on ignore encore ce qui est ressorti de la rencontre du Premier ministre avec les délégués de ces retraités. Or, le Conseil national de la Médiation a publié un communiqué signé par le Conseiller Dieudonné Padoundji-Yadjoua. Dans ce communiqué, la médiation condamne fermement l’acte des retraités militaires et gendarmes qui a porté atteinte à l’intégrité physique et morale du Médiateur de la République et au saccage de son bureau. Selon elle, le Médiateur de la République qui est neutre dans cette affaire, a juste voulu contribuer à un climat de paix en intervenant pour lancer un appel au dialogue autour de la question. C’est ainsi qu’il avait porté l’affaire auprès des hautes autorités du pays. La Médiation déplore et condamne ces comportements agressifs et en appelle au sens du respect dû aux institutions de la République.

 



Commentaire


Retour en haut