Archive

Un retour de bâtons pour le KNK après les élections

Les jeunes du 4ème arrondissement de Bangui ont manifesté le 28 juillet 2011 devant le siège de la Fondation KNK de leur arrondissement

 

Ils exigent du président de la Fondation, Bienvenu Paradis Gbadora, le versement des indemnités de gardiennage et de sécurité. Ils réclament au KNK quatre mois díindemnités, pour síêtre mis au service du parti pendant la période électorale. Ils étaient nombreux à prendre díassaut, le locaux de la Savonnerie BRS qui sert également du siège de la Fondation KNK sise au 4ème arrondissement de Bangui et appartenant à Bienvenu Paradis Gbadora. Or selon ce dernier 37 seulement parmi eux dont une fille ont été recrutés pour assurer la garde des équipements de sonorisation et la sécurité pendant la durée de la campagne électorale passée.

 


© Koutou
Le jour du vote devant un bureau du 4ème arrondissement
Pour bien se faire entendre, les manifestants ont immobilisé la voiture du président de la Fondation KNK à líentrée de la savonnerie. «Nous sommes dépassés díattendre aussi longtemps. Nous exigeons rien que le versement de quatre mois de nos indemnités» a affirmé Prince Fio, líun des manifestants au micro de Radio Ndeke Luka. On ne dispose pas encore de chiffres sur le montant des indemnités revendiquées. Toutefois, Bienvenu Paradis Gbadora qui nía pas voulu síexprimer au micro tendu par le reporter de la Radio, a fait savoir que «des factures ont été envoyées aux personnalités influentes du KNK sans suite favorable». Il a aussi déclaré que même ses propres dépenses níont pas encore remboursées. Les manifestants promettent de barricader le tronçon qui mène du lycée Barthélémy Boganda au principal cimetière de la Capitale le Ndrès, au cas où líargent ne leur sera pas versé.

 



Commentaire


Retour en haut